Knauf à Illange : la résistance s’organise

Le maire de Distroff, en Moselle, est le premier élu à prendre position contre le projet de création d’une usine de fabrication de laine de roche de la société Knauf sur la Mégazone d’Illange-Bertrange.

Projet de l'usine Knauf sur la Mégazone d'Illange-Bertrange (doc extrait du site Stop Knauf Illange)
Projet de l’usine Knauf sur la Mégazone d’Illange-Bertrange (doc extrait du site Stop Knauf Illange)

« J’ai passé beaucoup de temps à me documenter et à analyser tous les documents pour me faire une opinion, écrit Salvatore La Rocca, maire de Distroff, au commissaire-enquêteur chargé de l’enquête publique sur le projet de construction de l’usine de fabrication de laine de roche de Knauf Insulation. C’est au nom de la santé de nos concitoyens que je m’oppose à ce projet. » Salvatore La Rocca s’inquiète, notamment, des rejets de 140 tonnes de poussières et de particules fines dans l’atmosphère.
Le maire a reçu aussitôt le soutien de Guy Vignard au nom de l’association Stop Knauf Illange. « Les adhérents et sympathisants de l’association vous remercient d’être le premier élu mosellan à s’opposer publiquement à ce projet désastreux » écrit-il. Il explique : « Ce qui nous préoccupe, c’est la santé des quelque 80.000 riverains de la Mégazone d’Illange-Bertrange sur laquelle veut s’implanter Knauf. L’usine rejettera 85.500 tonnes de CO2 par an, plus tout le reste. Nous n’en voulons pas. »

Projet fumeux des Chinois

Knauf Insulation est la filiale d’une entreprise allemande de réputation mondiale. Spécialisée dans la production de laine de roche de plus en plus utilisée dans la construction, le groupe possède 37 sites de fabrication dans 15 pays et emploie plus de 5.000 salariés.
Après que le Luxembourg lui a fermé ses portes pour des raisons environnementales, Knauf Insulation a souhaité implanter sa nouvelle unité de production de l’autre côté de la frontière, en Moselle, pour alimenter les marchés français et allemand. L’annonce a été faite tambour battant en mai 2017 par le président du Conseil départemental de la Moselle. Patrick Weiten se félicite ainsi de l’investissement de 110 M€, la création de 123 emplois pour la production de 110.000 tonnes de laine de roche sur cette zone de 130 ha inaugurée en 2007 mais restée désespérément vide jusqu’ici. Un projet fumeux d’installation de 2.000 entreprises chinoises a fait long feu.

Impact environnemental

Les opposants ne désarment pas face aux élus favorables à la construction de l'usine (affiche)
Les opposants ne désarment pas face aux élus favorables à la construction de l’usine (affiche)

Knauf est donc une aubaine pour Patrick Weiten. Le permis de construire de l’usine, sur 17 ha, a été signé par la ville d’Illange, les premiers coups de pioche ont suivi dans la foulée, l’enquête publique en mairie d’Illange a été ouverte le 23 août pour une durée d’un mois.
Mais c’était sans compter sur la résistance de nombreux riverains. Ils se sont regroupés au sein d’une association Stop Knauf Illange, ils ont créé un site internet, ils communiquent via les réseaux sociaux, ils organisent des réunions pour dénoncer la catastrophe sanitaire à venir et lancé une pétition qui a d’ores et déjà reçu plus de 2.400 signatures.
Les anti-Knauf rappellent que deux communes du Luxembourg voisin [Differdange et Sanem] n’ont pas voulu de cette usine, comme l’atteste l’extrait des délibérations du conseil municipal de Sanem, dans le Grand-Duché. En effet, selon ce document, les élus se sont opposés à la construction de l’usine Knauf pour les raisons suivantes :
Considérant les quantités de polluants rejetés dans l’air ambiant, les émissions maximales d’oxydes de soufre étant estimées à 280.000 kg par an (soit 750 kg par jour), d’oxydes d’azote à 100.000 kg par an, d’ammoniac à 180.000 kg par an et de fibres de laine de roche à 135.000 kg par an ;
-Considérant que les dépôts atmosphériques d’arsenic et de cadmium risquent de dépasser les valeurs limites en vigueur à l’échelle nationale de respectivement 4 μg/m2/jour et 2μg/m2/jour ;
-Considérant que les besoins en énergie pour la production de 110.000 t de laine de roche s’élèvent à 236 GWh, c’est-à-dire l’équivalent de la consommation énergétique d’une population d’environ 25.000 habitants ;
-Considérant qu’au moins 90 % de la consommation est constituée d’énergies fossiles, soit 58% de coke, 32 % de gaz, les 10 % restants étant de l’électricité
-Considérant que la totalité des matières premières, l’ensemble de la production ainsi que les déchets industriels sont transportés par la route, soit une prévision de 84 camions par jour (…)
-Considérant que la production de 110.000 t de laine de roche génère environ 4.000 t de déchets industriels non recyclables par an;
(…) la commune décide de s’opposer à la construction de cette usine.

Deux communes ‘’oubliées’’

En déplaçant le projet côté français, l’impact environnemental n’a guère changé. Les autorités ont été saisies. La Mission régionale d’autorité environnementale (MRAE) a émis une longue liste de recommandations à Knauf pour limiter l’impact de la pollution, notamment aérienne.
Les dirigeants du groupe Knauf affirment de leur côté qu’ils respectent scrupuleusement les normes françaises et européennes et qu’ils sont même en-deçà des rejets autorisés.
Pourtant, les opposants ne laissent rien passer. Non seulement ils ont déposé un grand nombre d’observations sur le registre de l’enquête publique, mais en outre, ils ont fait savoir au préfet de la Moselle que deux communes, Florange et Terville (environ 18.000 habitants), avaient été « oubliées » de l’enquête publique. Du coup, l’enquête est prolongée jusqu’au 5 octobre.
Le combat continue. Les opposants au projet Knauf se sont rassemblés ce lundi 24 septembre à 18 h 30 devant le beffroi de Thionville pour dire leur mécontentement aux élus du conseil municipal.
Affaire à suivre.

M.G.

Le groupe Knauf
Entreprise 100% familiale, le Groupe Knauf a été créé en 1932, à Perl, en Sarre. Spécialisé dans les matériaux et les systèmes de construction, le Groupe compte, aujourd’hui, 220 usines et sites de production dans 80 pays. Il emploie plus de 27.400 employés et affiche un chiffre d’affaires annuel de plus de 6,5 milliards d’euros. Reconnu pour son savoir-faire et la qualité de ses produits, le Groupe Knauf investit largement dans l’innovation, le développement durable et ses ressources humaines. Attachée à son indépendance, l’entreprise s’est développée dans le respect de ses valeurs originelles : le partenariat, l’engagement et l’entreprenariat

Sa filiale Knauf Insulation
A été créée il y a plus de 40 ans. Spécialisée dans la fabrication de produits d’isolation pour la construction, elle compte 37 sites de production, à travers le monde et emploie 5.500 personnes. Knauf Insulation a réalisé 1,7 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2017.

Question à Mark Leverton directeur général de Knauf Insolation pour l’Europe de l’ouest

Réunion d’information du 22 septembre 2018

Réunion du 11 septembre, Sian Hughes, chargée des relations extérieures de Knauf



Lire Aussi

1 réflexion au sujet de “Knauf à Illange : la résistance s’organise”

Les commentaires sont fermés.