François Ozon et Melvil Poupaud sur le tournage de "Grâce à dieu".

François Ozon : « L’Eglise prend enfin conscience que la pédophilie détruit les enfants »

Dans « Grâce à dieu », film primé à Berlin qui sortira bien ce mercredi, le cinéaste héroïse des victimes qui ont osé parler, d’anciens gamins abusés par un prêtre de la région lyonnaise. « Le film ne révèle rien », précise le réalisateur.