Meurthe et Moselle
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Pesticides et riverains : difficile concertation en Meurthe-et-Moselle

L’association Flore 54 a refusé de participer, ce 6 janvier 2020, à une réunion à la chambre d’Agriculture sur une charte « épandage des pesticides ». Le président Raynald Rigolot s’explique dans un courrier.

Nous voulons des coquelicots
Nous voulons des coquelicots

« La fédération FLORE 54, en tant qu’association agréée au titre de la protection de l’environnement, a accepté bien volontiers de participer à la mise en place d’une charte riverains « épandages des pesticides  » sur le département 54. Aussi, nous étions représentés par Marcel Gauzelin, notre vice- président en charge dossier agriculture, lors de la première réunion qui s’est tenue dans les locaux de la préfecture le 12 novembre 2019. Sans aucun document préparatoire mis à notre disposition, notre rôle s’est logiquement limité à celui d’observateur à cette première rencontre d’échanges. Un compte rendu de cette rencontre nous a été adressé en date du 29 novembre, reprenant :
* un projet de décret,
* le Power Point présenté à la réunion,
* un compte rendu succinct présenté sous forme d’arrêté de décisions reprenant les modalités de concertation par la profession agricole,
* la feuille d’émargement des 15 personnes présentes dont 6 représentants du monde agricole, 5 représentants des services de l’Etat et 2 représentants de l’association des maires 54,

Bonnes pratiques

Une deuxième réunion a été proposée, à la chambre d’agriculture cette fois, pour le 2 décembre 2019 avec invitation envoyée le 26 novembre.
Lors de cette réunion et sans avoir d’éléments sur la façon dont serait proposée la charte, son contenu, les possibilités de co-construction et d’intégration de diverses demandes portées par l’ensemble de nos structures, Marcel Gauzelin, au nom de la fédération FLORE 54, a fait lecture d’une intervention « Chartes riverains : Bonnes pratiques pour l’épandage de produits Phytosanitaires dans le département ».
Constatant que l’espace de dialogue et de co construction de la charte riverains, telle qu’elle nous est présentée, ne nous permet pas, à l’heure actuelle, d’y apporter une quelconque expression citoyenne et associative, nous nous devions de vous informer que nous ne participerons pas à la rencontre que programmée le 6 janvier à la chambre d’agriculture.

Absence de concertation

Les conditions d’un réel dialogue territorial n’étant pas rassemblées, nous communiquons publiquement notre approche de mise en place de « charte riverains sur l’épandage des pesticides » (document ci-dessous).
Ce positionnement est d’ores et déjà approuvé par un certain nombre de structures du réseau qui soutiennent notre démarche.
Bien que regrettant sincèrement cette absence de concertation, nous restons ouverts à tout échange et discussions sur des bases qui permettront la prise en compte d’éléments apportés par notre fédération » souligne Raynald Rigolot.

L’association Flore 54

Charte Riverains – Pesticides – Position de FLORE 54(2)

France,Grand Est,Lorraine,Meurthe et Moselle,