Succès Planet’Air du Mondial Air Ballons

Le plus grand rassemblement mondial de montgolfières, s’achève ce dimanche 4 août 2019 sur l’aérodrome de Chambley (Meurthe-et-Moselle).  Entretien avec le président, Philippe Buron-Pilâtre.

philippe-buron(pilatre
Le président du GEMAB, Philippe Buron-Pilâtre, a de quoi être satisfait de l’édition 2019.(Photo DR)

Monsieur le président comment se passe le 30ème anniversaire du Mondial Air Ballons ?
Trentième anniversaire mais 16ème édition. Cela se passe excellemment bien. Nous avons raté deux vols. Neuf vols sur onze ont été réussis. Si la météo reste stable jusqu’à dimanche soir, tous les espoirs sont permis d’avoir une édition haute en couleurs avec de nombreux vols. En 2015 nous n’avions fait que 8 vols sur 19, en 2017, 11 vols sur 19.

Succès aussi en termes de visiteurs et d’animations.
En effet, nous avons de plus en plus de visiteurs, de tous les continents, ce qui ne va pas sans poser quelques problèmes qu’il faut prendre en compte. Comme celui de la circulation sur les routes mais aussi pour l’accueil du public : toilettes, restauration… Les gendarmes ont fait ouvrir deux nouveaux parkings de 10.000 places qui ont été remplis. Aujourd’hui, on rayonne beaucoup, on devient de plus en plus attractif. Il faut réfléchir à l’accueil du public dans de bonnes conditions pour qu’il n’y ait pas des queues de voitures sans fin.

Vous êtes victimes de votre succès
Oui, car nous avons bien communiqué. Il y a un envol le matin, un envol le soir. Et le reste du temps il y a des centaines de choses à faire : des baptêmes de l’air, des animations, des conférences, des simulateurs de vol, découpes laser, imprimantes 3D… Il y a une offre pour les 3 à 80 ans. Il y a de quoi faire quand on vient avec ses enfants, ses petits-enfants ou entre potes.

Des records ont-ils été battus ?
Je ne me suis jamais battu pour des records. Moi, ce qui m’intéresse, c’est de mettre les ballons en ligne. Cela veut dire deux heures de préparation, c’est très lourd et difficile à gérer en termes de sécurité car les ballons sont alignés les uns derrière les autres. Normalement, sur les envols de masse, ils sont disséminés sur l’aire d’envol. Le vrai record, c’est d’exister depuis 30 ans.

Cela reste la plus grande manifestation de tout le Grand Est…
Oui et ce qui est intéressant c’est que les politiques de tous bords, quelle que soit leur couleur, se retrouvent autour du Mondial Air Ballons. On trouve ici des départements, des communautés de commune, des grandes villes. Tout le monde cohabite. Car c’est ici qu’il y a les touristes, et les électeurs.

Mondial Air Ballons à Chambley
Mondial Air Ballons à Chambley