Nancy : les Gilets jaunes devant l’hôtel de police

« C’est une chasse aux Gilets jaunes » a déclaré Fabrice Gillant en sortant hier après-midi de l’hôtel de police.

Fabrice Gillant à sa sortie de l'hôtel de police de Nancy (DR)
Fabrice Gillant à sa sortie de l’hôtel de police de Nancy (DR)

Ils étaient une petite centaine, ce dimanche après-midi devant l’hôtel de police de Nancy, boulevard Lobau, pour réclamer la libération d’un GJ interpellé la veille à Nancy. Fabrice Gillant, un youtuber originaire de Toul, a été arrêté alors qu’il filmait la manifestation de Nancy, comme il le fait depuis le début du mouvement. Par solidarité, des gilets jaunes de Nancy mais aussi de Toul, Lunéville, Commercy et Pont-à-Mousson ont demandé sa libération.
Finalement, vers 16 h 30, Fabrice Gillant est sorti, surpris et heureux de voir qu’on l’attendait devant l’hôtel de police. « J’ai été interpellé uniquement parce que je filmait, explique Fabrice. Ma caméra dérangeait. C’est manifestement une chasse aux Gilets jaunes. Tout mon matériel a été confisqué. »
Fabrice est sorti avec une convocation devant le tribunal le 25 mars 2019 où il devra répondre du délit « d’organisation et participation à une manifestation ».
Deux autres Gilets jaunes étaient toujours retenus par les policiers de Nancy, hier après-midi.