Strasbourg : la chasse à l’homme continue

La police a lancé un appel à témoins pour retrouver l’auteur présumé de l’attaque qui a fait deux morts et une dizaine de blessés mardi soir au cœur de la capitale alsacienne.

Appel à témoins de la police pour tenter de localiser le tireur présumé de Strasbourg
Appel à témoins de la police pour tenter de localiser le tireur présumé de Strasbourg

La ville de Strasbourg est en deuil au surlendemain de l’attentat perpétré en plein centre-ville, mardi 11 novembre 2018, qui a coûté la vie à deux personnes, un strasbourgeois et un touriste étranger, et blessé une dizaine d’autres.
L’auteur des coups de feu, Chérif Chekatt, un individu de 29 ans déjà condamné 27 fois pour une kyrielle de délits de droit commun, fiché S pour radicalisation, est toujours en fuite. Plusieurs centaines de policiers et gendarmes sont à ses trousses. La police nationale a diffusé hier un appel à témoins en précisant qu’il s’agit d’un « individu dangereux ».
Il devait être interpellé une nouvelle fois mardi matin dans le cadre d’une procédure ouverte pour tentative d’homicide lors d’un braquage. Ses complices ont été arrêtés mais pas lui. Au cours de la perquisition effectuée à son domicile strasbourgeois, les enquêteurs ont découvert une grenade et une arme de poing.
Quatre personnes de l’entourage proche de Chekatt ont été placées en garde à vue dont le frère du tireur présumé qui s’est rendu lui-même à la police.
On sait aussi que Chérif Chekatt a été blessé au cours d’un échange de tirs avec les militaires de l’opération Sentinelle déployés autour du marché de Noël strasbourgeois. L’information a été donnée aux enquêteurs par le chauffeur de taxi qui a été pris en otage après la fusillade.

La solidarité des villes de Noël du Grand-Est

#tousStrasbourgeois

« L’attaque qui a fait plusieurs victimes hier soir en plein cœur de la capitale alsacienne, non loin du premier marché de Noël de France, est effroyable et inqualifiable.
En ce moment tragique pour notre pays, les villes de Colmar, Reims, Mulhouse, Metz et Nancy villes de Noël du Grand-Est, pensent en premier lieu aux victimes, à leurs familles et leurs proches ainsi qu’aux blessés.
En signe de solidarité avec la ville de Strasbourg et les Strasbourgeois, un rassemblement et une minute de silence ont été observés ce mercredi 12 décembre sur les marchés de Noël et de Saint Nicolas de nos villes respectives. »

 Dominique GROS, maire de Metz

Laurent HENARD, maire de Nancy

Michèle LUTZ, maire de Mulhouse

Gilbert MEYER, maire de Colmar

Arnaud ROBINET, maire de Reims

 



Lire Aussi