Moselle
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Affaire Griveaux : la destinataire des vidéos originaire de Metz

La destinataire des vidéos à caractère sexuel serait une jeune femme de 29 ans, originaire de Metz. Elle serait la compagne de Piotr Pavlenski. Elle a été interpellée comme lui, à Paris.

benjamin-griveaux
Benjamin Griveaux, candidat à la mairie de Paris (Photo Wikipedia)

Le parquet de Paris a ouvert une enquête après la plainte déposée par Benjamin Griveaux pour « atteinte à la vie privée » à la suite de la publication, le 13 février 2020, sur un site internet, d’une vidéo à caractère sexuel et de messages « sexuellement connotés » qui furent abondamment relayées par les réseaux sociaux. Candidat de la République en Marche à la mairie de Paris, Benjamin Griveaux a préféré se retirer de la compétition pour « protéger sa famille ».
On sait que très rapidement Piotr Pavlenski, 35 ans, un réfugié politique russe depuis 2017 a revendiqué la publication des images et des messages compromettants. Ce dernier, qui se dit ‘’artiste’’ est connu pour avoir défié régulièrement Vladimir Poutine. Il a également écopé de quelques mois de prison en France pour avoir mis le feu à la porte d’un bâtiment de la Banque de France en octobre 2017. Il fait l’objet d’une enquête pour violences commises durant la nuit de la Saint-Sylvestre 2019 à Paris.
Piotr Pavlenski ne s’est pas caché de la diffusion des images concernant le candidat LREM à la mairie de Paris. Il a, au contraire, expliqué devant les caméras de télévision qu’il voulait « dénoncer l’hypocrisie » de l’homme politique et qu’il détenait cette vidéo d’une personne qui avait une relation consentie avec Benjamin Griveaux.

« Un acte politique »

L’avocat de Piotr Pavlenski, Juan Branco*, auteur d’un ouvrage intitulé « Crépuscule », brûlot contre la Macronie et candidat de la France Insoumise aux élections législatives de 2017, assure que son client a accompli « un acte politique ». Il précise : « De la même façon qu’il s’était opposé au régime de Poutine, il était prêt à tout pour s’opposer au régime de Macron, qu’il considère comme tout aussi répressif. »
Reste la question de savoir comment cet étrange individu s’est procuré la vidéo et les messages compromettants provenant de Benjamin Griveaux ? La réponse est tombée ce week-end avec la mise en garde à vue du réfugié russe (d’abord dans le cadre de l’affaire du 31 décembre 2019) puis pour « atteinte à l’intimité de la vie privée » et « diffusion sans l’accord de la personne d’images à caractère sexuel », tout comme sa compagne, une jeune femme de 29 ans originaire de Metz, qui ne serait autre que la destinataire des vidéos.

Un piège ?

Elle s’appellerait Alexandra, elle est étudiante en droit à Paris. Elle aurait reconnu devant les policiers être la destinataire des vidéos tournées en 2018. Selon plusieurs média, Alexandra affirme vivre en couple avec Piotr Pavlenski depuis le mois de janvier 2019. Sur plusieurs photos publiées sur les réseaux sociaux, on la voit en compagnie de son ami russe mais aussi de l’avocat Juan Branco.
De là à imaginer un complot visant à piéger le candidat de LREM à la mairie de Paris, c’est un pas qu’ont franchi de nombreux médias.
A la police désormais de démêler l’écheveau de cette drôle d’embrouille. Et à la République en Marche de trouver un remplaçant à Benjamin Griveaux.
D.H. Dans l’après-midi de ce dimanche on apprenait qu’Agnès Buzyn, actuellement ministre de la Santé et des Solidarités avait été désignée par LREM pour aller à la conquête de la mairie de Paris.

*Juan Branco a été dessaisi de la défense de Piotr Pavlenski par décision du parquet de Paris.

France,Grand Est,Lorraine,Moselle,