Projet d’attentat contre Macron déjoué ?

Selon plusieurs médias, six personnes ont été interpellées ce mardi matin par la DGSI en Isère, en Ille-et-Vilaine et en Moselle.

emmanuel-macron
Emmanuel Macron sera-t-il la surprise des Présidentielles? (capture France 2)

Six individus âgés de 20 à 60 ans ont été interpellés de façon préventive, ce mardi 6 novembre 2018, dans trois départements français, pour leur implication présumée dans un projet d’attentat « aux contours mal définis » mais visant Emmanuel Macron, affirment plusieurs médias dont BFM TV qui a donné l’info en premier suivi par franceinfo.
Une source policière a précisé à France Bleu Lorraine Nord que les personnes interpellées seraient liées à l’ultra-droite. On ignore pour l’instant à peu près tout de ce projet criminel pour lequel le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire du chef « d’association de malfaiteurs terroristes. »
Le président de la République est actuellement dans le département de la Meuse, aux Eparges et à Verdun à l’occasion de la commémoration du Centenaire de la fin de la guerre 1914-18. Il se rendra ensuite sur les champs de bataille du Nord avant de présider, les 10 et 11 novembre à Paris les cérémonies du 11 novembre en présence de quelque 60 chefs d’Etat et de gouvernement.

La droite radicale

Au printemps dernier, une dizaine de personnes avaient été interpellées par les services de l’anti-terrorisme. Liées elles aussi à l’ultra-droite radicale, elles étaient soupçonnées d’actions violentes contre des musulmans.
Quelques mois plus tôt, un projet d’attentat contre des personnalités politiques a également été déjoué par les policiers. Une dizaine d’individus étaient en relation avec un militant de la droite radicale fiché S.

E.L.



Lire Aussi