Meurthe et Moselle
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Nancy : un plan pour le commerce de 1,4 million d’euros

La crise économique qui s’annonce à la suite de la crise sanitaire nécessite une réponse à la hauteur des enjeux. D’où le plan élaboré à Nancy.

Tram à Nancy (IDJ)

Les commerces ont subi la crise des gilets jaunes. Les grèves de fin 2019 et de début 2020 ont eu un fort impact sur leur trésorerie. La crise sanitaire du Covid-19 risque d’être fatale pour les entreprises les plus fragiles. Les enseignes nationales, plus ancrées, n’échappent pas à cette situation critique. Depuis mars, l’activité totale est en recul de 32 % sur le territoire du Grand Nancy et de 35 % en France.

Achats à distance

Les commerces indépendants et notamment les détaillants, les librairies, les fleuristes ont subi de plein fouet le confinement. La fermeture brutale des marchés et des restaurants a provoqué une perte énorme pour les maraîchers et les commerçants itinérants de France. Les petits commerces alimentaires autorisés à ouvrir ont tourné au ralenti. Les autres commerces de détail ont pour la majorité arrêté toute activité. Leurs banques ont décalé les échéances de six mois et les mesures de soutien ont été mobilisées. La Ville de Nancy et la Métropole les ont régulièrement informés et accompagnés.

Les enseignes nationales ont stoppé leurs investissements et les plus fragiles vont être amenées à fermer des points de vente.

Cette crise a changé les façons de consommer. Internet et les réseaux sociaux ont permis à certains commerces de maintenir le lien avec la clientèle et de proposer des achats à distance soit en livraison, soit en proposant le retrait de commande en magasin. Le retour de la clientèle dans les commerces se fera progressivement, avec une certaine appréhension pour une partie des clients.

Services, proximité et lien social doivent permettre aux commerçants de faire la différence.

au-delà des mesures d’accompagnement national et régional qui ont été mises en place, la Ville de Nancy va, en lien avec la Métropole du Grand Nancy, mobiliser des moyens exceptionnels pour soutenir le démarrage de l’économie nancéienne. Un plan se soutien aux commerçants de Nancy déroulé sur les 6 prochains mois résulte de ces échanges avec un engagement financier de la collectivité à hauteur de 1,4 million d’euros, financé par l’épargne disponible de la Ville de Nancy.

Revenir dans les commerces

Dès le 2 juin prochain, date retenue par le gouvernement pour une nouvelle étape de sortie de confinement, un train de mesures va donc être mis en place avec l’objectif d’inciter les Nancéiens et les Lorrains à revenir dans les commerces. Ces mesures ont été préparées ces dernières semaines avec les associations de commerçants, les chambres consulaires et les organismes d’employeurs.

Ce plan a été présenté par Laurent Hénart, Maire de Nancy, et Sylvie Petiot, Adjointe au Maire déléguée à l’économie et au Commerce, en présence de Sébastien Duchowicz, Président des Vitrines de Nancy, et Fabrice Gwizdak, boulanger, le vendredi 29 mai 2020.

A cette occasion, la délégation a distribué aux commerçants de la rue Raugraff les contremarques qui leur permettront d’offrir à leurs clients du temps de stationnement dans les parkings.
Il faut souligner que, malgré la crise qui les affecte, les commerçants se sont mobilisés pendant cette crise et ont fait preuve d’une grande générosité dans les mouvements solidaires : les Restos contre le COVID, la Banque Alimentaire et les Restos du coeur.

Plan d’action

Depuis le mois d’avril, la Ville de Nancy a mis gratuitement à disposition des commerçants des visières et du gel hydroalcoolique. Dans la continuité de cette action, une distribution de masques lavables et de gel leur sera organisée tous les lundis matin à partir du lundi 8 juin à l’Hôtel de Ville.

Une plateforme e-Commerce

Pour s’adapter aux nouvelles demandes de consommation, offrir de nouveaux services et mutualiser la variété des produits à la vente, la Métropole du Grand Nancy travaille avec la Ville de Nancy, l’agence SCALEN et les Vitrines de Nancy sur une plateforme numérique à l’échelle métropolitaine pour répondre aux besoins des commerçants. Elle sera multisectorielle et proposera plusieurs services : click & collect, la consigne, livraison par colissimo ou par une flotte multimodale professionnelle : vélos, vélos cargos, scooters ou voitures, y compris avec le respect de la chaîne du froid. Cette plateforme sera adaptée aux mobiles et aux tablettes.
Cette plateforme sera mise en ligne début juin.

Le stationnement et les transports en commun

• Les « Samedis à 2 € » tous les samedis dès le 6 juin dans tous les parkings gérés par la Métropole du Grand Nancy, la Ville de Nancy et Indigo, et sur le Réseau Stan.

• En semaine, stationnement à 1 € de 17h à 23h tous les jours dans tous les parkings gérés par la Métropole du Grand Nancy et la Ville de Nancy, pour faciliter le stationnement des personnes souhaitant faire des achats après leur travail.

• Distribution de 100 000 contremarques d’une valeur de 1 € que les 1 600 commerçants du centre-ville pourront donner à leur clientèle. Ces contremarques sont offertes par la Ville de Nancy aux commerçants. Elles s’ajoutent aux 30 minutes de gratuité déjà en vigueur dans tous les parkings de Nancy.

Promotion commerciale et communication

Vente en ligne de chèques cadeaux par les Vitrines de Nancy sur la plateforme e-commerce dès l’été 2020.

Une campagne de communication massive sur le centre-ville et le commerce de proximité sera développée pendant 6 mois sur différents supports, en prenant en compte les temps forts commerciaux. Elle sera pilotée par la Métropole du Grand Nancy.

Exonération des taxes et du domaine public

Cette exonération concerne les droits d’enseigne, de TLPE, les droits de voirie relatifs aux terrasses et étalages, les redevances des marchés et la redevance d’occupation temporaire du domaine public pour les chantiers.

Les droits d’enseignes seront totalement exonérés pour 2020.

Une exonération totale de la TLPE jusqu’à la fin 2020.

Pour aider les restaurateurs, fortement impactés par la crise sanitaire, une exonération sur toute la durée du confinement et sur juin, juillet et août puis un abattement de moitié jusqu’à la fin de l’année.

Terrasses

Les Estivales, avec leurs espaces piétonniers, seront prolongées jusqu’à la fin octobre. Elles devaient s’arrêter le 27 septembre.

La Ville de Nancy travaille également sur un élargissement des zones de piétonisation et sur une extension des terrasses. Ce plan a été préparé avec les professionnels : bars, cafetiers et restaurateurs.

Kiosques, manèges et brasseries

La Ville de Nancy travaille sur la gratuité de janvier à juin puis sur un abattement de 50% de juillet à décembre, sous réserve de la réouverture des parcs, pour :
les 5 manèges du Parc de la Pépinière et celui du Parc Sainte Marie
les 5 kiosques (2 pépinière, 2 Stanislas)
le Train touristique
les Rosalies et le minigolf du Parc de la Pépinière
les visites proposées en gyropodes
la Brasserie du Parc Sainte Marie
la Brasserie de la Pépinière

Les marchés

Exonération pour trois mois des redevances et des charges des marchés couverts et des étalagistes.

Redevance d’occupation temporaire du Domaine Public

Dans le cadre de la crise sanitaire Covid19, les entreprises ont dû cesser leur activité. Elles seront exonérées de la redevance d’occupation temporaire du domaine public pendant cette période. A la date du 17 mars, 121 chantiers étaient recensés sur Nancy.

La Fédération du bâtiment a publié début avril un guide de préconisations de sécurité sanitaire qui permet aux entreprises de reprendre sous certaines conditions leurs activités. On constate depuis une dizaine de jours, une reprise de l’activité. Pour tenir compte des surcoûts importants liés aux mesures sanitaires imposés et supportés par les entreprises, la Ville de Nancy poursuivra pendant un mois, jusqu’à fin juin, l’exonération de la redevance d’occupation temporaire du domaine public.

France,Grand Est,Lorraine,Meurthe et Moselle,