Moselle

Knauf Insulation : enquête à Surdulica (Serbie)

Guy Vignard, président de l’association Stop Knauf Illange (57) est allé à Surdulica, en Serbie « pour constater les dégâts causés par une usine de Knauf Insulation. » Carnets de voyage.

De gauche à droite : Aleksandar, le cinéaste, Guy Vignard, Dragan (« garde du corps »), Marija, traductrice, et à côté d’elle, Cole, principal organisateur de la visite sur place. (photo SKI)

L’usine Knauf Insulation construite sur la mégazone d’Illange, en Moselle, inaugurée en octobre 2019, continue de susciter l’inquiétude des riverains. Regroupés au sein de l’association Stop Knauf Illange (SKI) que préside Guy Vignard, les habitants de la région de Thionville multiplient les démarches pour obtenir la fermeture de l’usine. En cause, selon eux, une pollution extrêmement nocive pour les populations.
Depuis deux ans, SKI a multiplié les réunions d’information au public, alerte les administrations concernées, engage des procédures administratives et n’hésite pas à organiser des manifestations bruyantes pour s’opposer à cette implantation.
Dernière initiative en date : le déplacement effectué par Guy Vignard à Surdulica, en Serbie, où une usine de production de laine de roche fonctionne depuis 1974. Elle a été rachetée par le groupe Knauf en 2004.

Produits toxiques

« J’ai voulu me rendre compte par moi-même des effets que produit l’usine sur la population, explique le président de SKI. J’ai été reçu par les autorités locales de cette commune de 10.000 habitants du 27 au 30 novembre 2019 et j’ai pu constater les graves conséquences pour la santé des habitants. »
Selon les informations recueillies sur place par Guy Vignard, le groupe Knauf a fait de gros investissement pour moderniser l’outil de production racheté en 2004. L’usine produit trois fois plus de laine de roche que lorsqu’elle appartenait à l’Etat serbe. « J’ai vu l’usine, souligne Guy Vignard. Nous avons filmé les fumées même si nous n’avons pas pu rentrer. Deux cheminées crachent des produits toxiques. Les habitants ont lancé une pétition qui a recueilli 6.000 signatures (sur 10.000 habitants !). A Illange, nous sommes dans la même configuration. »

Association Inhale Deep

De gauche à droite : Cole, Dragan (debout), la jeune femme au pull rose Snezana, Guy Vignard, le député et président de l’Assemblée locale Novica Toncev et tout à droite Nenad, coorganisateur et traducteur. (photo SKI)

Guy Vignard raconte.
Surdulica, 27 novembre 2019. « Réunion avec le Maire de la commune de Surdulica Zoran Mitic, Snezana Inspectrice à l’Environnement, Cole membre de la Commission environnementale de la Commune, une professeure d’Anglais, traductrice et Nenad. On m’informe de la réticence à témoigner de la part de médecins, entre autres. Knauf semble craint par la population. Ma demande d’entretien est refusée par les dirigeants de l’usine.
Les autorités locales ont constaté un blocage à Belgrade de rapports d’analyses effectués en 2017 envoyés par Surdulica.
En soirée : j’ai une discussion privée avec de sympathiques militants de l’association Inhale Deep, opposés à l’usine. Je réponds à leurs questions et leur donne toutes les explications sur Knauf Illange. Nous cherchons ensemble un possible contact en Macédoine. Skopje, la capitale de ce pays, n’est qu’à 120 km.

Impropre à la consommation

28 novembre 2019. Micro-trottoir. Deux retraités anciens salariés de Knauf acceptent de nous parler. Il s’agit d’un invalide ayant subi une trachéotomie suite à l’inhalation régulière d’ammoniac manipulé dans son travail, parti avant l’âge légal de la retraite après 20 ans de Knauf, contre une indemnité payée par l’usine. Son fils est mort d’un arrêt cardiaque en travaillant chez Knauf. Il n’avait pas 40 ans.
L’autre personne interrogée est Danko, relativement bien portant, qui a travaillé 32 ans chez Vunizol et Knauf. Son fils est décédé dans les conflits yougoslaves en 1992. Il me remercie d’être venu sur place constater les dégâts produits par l’usine.
Dans le hameau d’Alakince, nous faisons la connaissance d’un paysan nommé Popca Tasic qui compte le nombre de morts par cancer (148 cas, peut-être un peu plus) ou autres maladies. Il évoque la rivière Vrla, toujours contaminée, les pluies acides, les problèmes concernant les fruits et légumes. Tout est rendu impropre à la consommation. Le vignoble est détruit. Les effets de Kneuf ? Peut-être.
La directrice de l’école primaire qui ne se trouve qu’à 200 m de Knauf a constaté des allergies à répétition. Parents et riverains sont fort inquiets.

Visite du sanatorium

29-11-2019. Seconde réunion en mairie et compte rendu de la visite de la veille. J’informe mes hôtes que je tiendrai des réunions publiques spéciales « Surdulica » en Moselle, je contacterai des associations serbes en France et donnerai une conférence de presse.
Visite du sanatorium : le directeur Vasil tient Knauf pour responsable de la mauvaise qualité de l’air y compris au sana qui est à 3 ou 4 km de Knauf et situé environ 300 m plus haut que la ville.
Entretien à 150 m de l’usine devant de petites maisons et potagers. Danijela, souffre de BPCO sévère, (bronchopneumopathie chronique obstructive) et d’allergies. Un voisin, fort sympathique mais atterré, nous montre les feuilles abîmées de ses arbres fruitiers.
Fin d’après-midi : entretiens avec le Dr Cada Mitic, pédiatre, et Snezana, l’inspectrice chargée de l’Environnement à la Mairie.
Jumelage avec Distroff en Moselle

30-11-2019. Entretien avec Novica Toncev, président de l’assemblée locale et député à Belgrade, qui dénonce l’inaction du gouvernement et l’enterrement du rapport de 2017. Il donne plusieurs accords : pour une action commune ouverte contre Knauf, pour une nouvelle visite de SKI en mai 2020, pour recevoir et envoyer tout document utile et pour le principe d’un jumelage culturel, historique et anti-Knauf (écologie) avec le village mosellan de Distroff dont le Maire fut le seul à refuser Knauf à Illange il y a un an.
J’ai demandé en vain les plans sommaires et un schéma de l’usine avec les dimensions exactes : les plans sont indisponibles à Surdulica. Snezana sollicitera le Ministère de l’Environnement à Belgrade.

La suite, ici

Et encore ici

Le point de vue de Knauf Insulation

Nous avons demandé à la direction de Knauf Insulation des précisions sur cette usine serbe : les emplois, la production, les investissements et l’importance de la pollution révélée par les autorités locales. Voici la réponse que nous a adressée M. Siân Hughes, directeur pour les affaires extérieures du groupe.

 Le site de Surdulica a été construit  en 1974. Knauf Insulation en a fait l’acquisition en 2005. 17 millions d’euros ont été injectés afin de créer une nouvelle ligne de production de laine de roche, avec pour objectif une technologie propre tant pour la santé que pour la sécurité. 30 millions d’euros qui ont été dépensés pour améliorer le site de production depuis une décennie.
Le site a été installé à l’époque à proximité du centre-ville et nous comprenons que cela puisse occasionner certains désagréments à la population locale. C’est pourquoi, dans un dialogue ouvert avec la communauté locale nous investissons en permanence pour améliorer les fonctionnalités des installations et l’intégration du site dans son environnement.
Suite à des discussions récentes, un ensemble d’engagements visant à apporter de nouvelles améliorations au site et à son fonctionnement au sein de la communauté locale va être déployé. Notamment  la création d’un nouveau parking ainsi qu’une aire de repos pour les camions, l’évacuation des déchets stockés actuellement sur le site vers un centre d’enfouissement conformément aux réglementations locales et la conversion à moyen terme de ce type de déchets de production en briquettes à recycler, et également l’installation d’un filtre supplémentaire sur notre cheminée.
Nous prévoyons d’investir à nouveau 2 millions d’euros dans l’année à venir afin de poursuivre nos efforts.
De leur côté, les autorités locales ont accepté d’assurer l’accès de l’usine par les chemins de fer locaux afin que nous puissions réduire l’encombrement routier et passer à des moyens de transport plus durables, et de nous aider dans la poursuite de nos efforts dans l’élimination et le recyclage des déchets.
Les résultats des émissions environnementales relevées sont en-dessous des limites légales autorisées et effectuées par un organisme indépendant.

Le site de knauf illange

Début d’incendie le 8 juillet 2019 à l’usine Knauf de Surdilica (Volim Surdulica )
Europe,France,Grand Est,Lorraine,Moselle,