Théo Curin : un poisson dans l’eau

Le nageur handisport de Lunéville (54) a fait une moisson de médailles aux championnats de France de Sartrouville. Prochain défi : les championnats du monde du 9 au 15 septembre à Londres.

Théo Curin, une belle moisson de médailles aux championnats d'Europe de Sartrouville (DR)
Théo Curin, une belle moisson de médailles aux championnats d’Europe de Sartrouville (DR)

C’est une performance sportive exceptionnelle. Théo Curin, 19 ans, un jeune athlète licencié au club handisport de Lunéville, en Meurthe-et-Moselle, a battu de nombreux records lors des championnats de France de natation handisport de Sartrouville (25-26 mai 2019) et fait une belle moisson de médailles.
Théo s’est classé 2ème aux 50 mètres de nage papillon en 40’ 11’’. Il termine 1er aux 100 mètres nage libre (1 :1,03), 1er aux 50 mètres nage libre (0 :35, 32) et 1er aux 200 mètres nage libre (2 :44,18). Ce qui lui permet d’accéder aux championnats du monde dans toutes ces disciplines, du 9 au 15 septembre 2019 à Londres.
Petite précision : Théo est amputé des mains et des pieds à la suite d’une méningite foudroyante lorsqu’il avait six ans.

Un grand sportif

Théo est un performeur. Son handicap, il le surmonte en faisant du sport. Beaucoup de sport dans les bassins. C’est Philippe Croizon, cet ancien ouvrier amputé des quatre membres qui lui a donné le goût de la natation. En dépit de ce lourd handicap, Philippe Croizon a multiplié les exploits sportifs, comme la traversée de la Manche.
Comme lui, Théo aime les défis. « Parce que dans l’eau, il n’y a plus de handicap, dit-il. Parce que dans l’eau, je me sens libre ».
A 13 ans, il intègre le Pôle France Handisport Natation de Vichy. Tous les jours, séances de natation, matin et soir. Sans oublier les études.
A force de courage et d’entrainement, Théo participe en 2015 aux championnats du monde de natation handisport avec l’équipe de France qui se disputent à Glasgow (Écosse).
L’année suivante, en 2016, au Portugal, Théo monte sur la deuxième marche du podium des championnats d’Europe, en s’octroyant la médaille d’argent du 200 mètres nage libre. Une prouesse.Cette même année, Théo Curin est aux Jeux paralympiques de Rio. C’est le benjamin de la délégation française. Il en devient vite le chouchou. Son jeune âge, certes, mais aussi son tempérament de gagnant, son esprit positif et sa maturité en font un sportif apprécié de tous. A tel point qu’en 2018, il intègre la commission des athlètes chargée de préparer les J.O. et Paralympiques de Paris en 2024.
Aujourd’hui, permis de conduire en poche (depuis un an) Théo est en terminale et prépare (en deux ans) un bac ST2S (sanitaire et social) dans le cadre du programme Sport-Études au Pôle France Handisport. Il a passé les oraux et passera l’écrit dans quelques jours. Il aimerait faire carrière dans la communication ou le journalisme.
Malgré ce programme chargé, Théo trouve le temps d’animer une web série « Harmonie Heroes » pour sensibiliser au handisport. Depuis 2017, Théo Curin joue le rôle de Théo dans la série Vestiaires (série télévisée) diffusée sur France 2.

Plus loin

Harmonie Heroes, une websérie pour sensibiliser au handisport

 

Théo Curin sur le podium à Sartrouville (DR)
Théo Curin sur le podium à Sartrouville (DR)