Ecrouves (54) : trois surveillants agressés

Les gardiens de prison bloqueront la prison pour témoigner leur soutien aux victimes et exprimer leur ras-le-bol face à ces agressions à répétition.

Franck Rassel (au centre) secrétaire régional FO-Pénitentiaire entouré de Cédric Naudin, secrétaire FO Toul et Mehmet Célik (secrétaire-adjoint à Toul) Photo DR)
Franck Rassel (au centre) secrétaire régional FO-Pénitentiaire entouré de Cédric Naudin, secrétaire FO Toul et Mehmet Célik (secrétaire-adjoint à Toul) Photo DR)

Ce jeudi matin, 19 septembre 2019, vers 9 h 30, trois gardiens de la prison d’Ecrouves (54) ont été méchamment agressés par un détenu qui faisait du tapage. Les surveillants sont intervenus pour lui demander de se calmer. C’est alors que l’individu, armé d’une brosse à dent aiguisée en forme de dague, s’est jeté sur les trois surveillants et les a frappés au visage provoquant plaies, lacérations et hématomes. Ils ont été transportés aux urgences de l’hôpital.
Quant à l’individu irascible il a été maîtrisé et placé en quartier disciplinaire. Il devait sortir en janvier 2020 mais son séjour en prison risque fort d’être allongé.
Les surveillants de FO-Pénitentiaires ont décidé de bloquer la prison d’Ecrouves, ce vendredi matin, pour témoigner leur solidarité envers leurs collègues agressés. Ils dénoncent une fois encore les conditions difficiles dans lesquelles ils travaillent et demandent des mesures urgentes pour prévenir les agressions qui se multiplient depuis plusieurs mois. « L’Administration doit prendre les mesures nécessaires pour améliorer la sécurité et l’intégrité de ses agents » explique Franck Rassel, secrétaire général de FO-Pénitentiaire.