France
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Ehpad Korian : première grève après déconfinement

Trois syndicats CGT, Sud et FO appellent le personnel des maisons de retraite du groupe Korian à se mettre en grève ce lundi 25 mai 2020. Ils exigent de la direction des primes et des revalorisations salariales.

Maison de retraite Korian (wikimedia Commons)

Deux semaines après le début du déconfinement, les personnels des maisons de retraite du groupe Korian réclament justice. « Il faut arrêter de nous applaudir, tous les soirs à 20 heures, explique Isabelle Jallais, déléguée syndicale centrale du syndicat FO. Il faut arrêter de nous dire que nous sommes des héros. Il faut penser maintenant à revaloriser nos salaries de misère ».
Depuis le début de l’épidémie de Covid-19 qui a frappé la France et singulièrement les Ehpad, les autorités promettent régulièrement des primes au personnel qui s’est trouvé en première ligne pendant l’épidémie. « Le 27 avril, notre directrice générale, Mme Boissard a annoncé publiquement que les salariés allaient toucher une prime de 1.000 €, ajoute Isabelle Jallais. Depuis, plus rien. Les salariés me demandent chaque jour qui va toucher cette prime et quand. Je n’en sais rien.  Nous le demandons à notre direction, mais nous n’avons aucune réponse. Voilà pourquoi nous allons faire grève ».

En première ligne

Une grève de quelques heures seulement par salarié pour qu’ils ne perdent pas trop d’argent à la fin du mois. Des rassemblements sont prévus aussi devant les établissements afin de respecter les consignes de sécurité. On a compris qu’il s’agit d’alerte la direction, les élus et l’opinion de la situation peu enviable dans laquelle se trouve le personnel des maisons de retraite.  En effet, un agent de service du groupe Korian touche juste le SMIC et une aide-soignante 70 € au-dessus du Smic.
Or, avec l’épidémie, le personnel a été très exposé au virus. « Nous sommes allés au front, poursuit Isabelle Jallais, nous y sommes toujours. Notre charge de travail est toujours aussi élevée car il faut servir le repas de chaque résident dans leur chambre. Voilà pourquoi la colère gronde. L’heure est donc à la mobilisation. Les bonnes paroles, ça suffit. »

Le groupe Korian regroupe 300 Ehpad dans toute la France et 80 SSR (établissements de soins de rééducation et de réadaptation) pour un total de 24.000 lites et 23.000 salariés.

Appel à la grève

France,