Comment éviter les fraudes sur le net ?

Le Centre européen des consommateurs fait du 5 février le “Safer Internet Day” et rappelle les bons réflexes.

Fraudes en ligne (centre européen des consommateurs)
Fraudes en ligne (centre européen des consommateurs)

Votre appareil semble infecté par un virus et votre écran affiche un numéro d’assistance technique à appeler de toute urgence ? Vous avez reçu un SMS vous annonçant un colis en attente dans un point relais alors que vous n’avez rien commandé ? Une publicité sur les réseaux sociaux vous propose un téléphone haut de gamme à 1 € ? Méfiez-vous ! De la fausse bonne affaire à l’escroquerie professionnelle, sur Internet il n’y a qu’un clic ! Dans le cadre du “Safer Internet Day” le 5 février, le Centre Européen des Consommateurs France, qui a mis en ligne sur son site toute une rubrique sur les fraudes sur Internet, rappelle les bons réflexes pour ne pas tomber dans le piège de trois fraudes fréquentes sur le net.

Les faux services d’assistance technique

Votre appareil vous informe d’une prétendue infection par virus. Votre écran est totalement bloqué et vous ne parvenez même pas à quitter la page. Un message d’information vous invite à appeler les techniciens du logiciel ou du système d’exploitation que vous utilisez. Vous composez le numéro d’assistance donné et les faux techniciens vous invitent à installer un logiciel de télémaintenance. Avec ce logiciel, ils ont accès à toutes les données stockées dans votre appareil, et peuvent même en profiter pour installer d’autres logiciels malveillants. En plus, les fraudeurs vous demandent vos coordonnées bancaires pour vous facturer un ou plusieurs « contrats de maintenance ». Bienvenue dans le piège des “tech-scams” !

Comment éviter le piège ?
• Sauvegardez régulièrement vos données sur des supports extérieurs à vos appareils (disque dur externe) et protégez votre ordinateur par un antivirus.
• Choisissez bien vos mots de passe : pas de mots et noms trop simples, variez les caractères… Changez-les régulièrement, ne les sauvegardez pas dans vos navigateurs.
• Privilégiez les réseaux WIFI et connexions sécurisés.
• Ne branchez pas de clé USB inconnue à votre appareil, n’ouvrez pas les messages dont la provenance ou la forme est douteuse, ne cliquez pas sur n’importe quel lien, ne téléchargez pas n’importe quel logiciel, n’ouvrez pas les pièces jointes avec des extensions douteuses ou inconnues (exemple : sortiecollègues.exe).
• si vous êtes victime de “tech-scams”, ouvrez le gestionnaire de tâches (Ctrl+Alt+Suppr sur PC ; Command(pomme)+Alt+Esc sur MAC) pour fermer le navigateur.

L’appel surtaxé ou le SMS d’un numéro inconnu

Vous avez reçu un SMS d’un numéro étranger inconnu vous avertissant qu’un colis est en attente dans un point relais et qu’il faut appeler un numéro surtaxé pour en savoir plus.
Un appel fait sonner votre téléphone une seule fois sans vous laisser le temps d’y répondre. Vous rappelez et tombez sur un numéro lourdement surtaxé. Vous êtes victime de “ping call” (spam vocal, arnaque à l’appel en absence). Ce sont des machines qui composent automatiquement des numéros de mobile de façon aléatoire
Comment éviter les pièges ?
• Si vous ne connaissez pas le numéro qui vous a contacté, ne rappelez pas.
• Ne vous précipitez pas : si vous n’avez pas passé de commande, vous ne pouvez pas avoir de colis en attente. Si vous n’avez pas joué, vous ne pouvez rien gagner.
• En cas de doute sur un numéro, consultez l’annuaire inversé des numéros de services à valeur ajoutée (SVA) pour connaître le tarif appliqué et la société associée à ce numéro. En cas de pratique abusive, son signalement est possible directement sur l’annuaire.

Le piège des abonnements cachés

Une publicité sur Internet ou sur un réseau social, un sondage ou une fenêtre « pop-up » propose de vous envoyer un cadeau gratuitement ou à 1€, un échantillon, etc. Seuls les frais de port sont à votre charge, s’élevant généralement de 4 à 5€. Pourtant quelques semaines plus tard, vous découvrez que votre compte bancaire a été débité d’une somme bien plus importante que celle annoncée lors de la commande. Sans vous en rendre compte, vous avez souscrit à un abonnement payant auprès d’un professionnel étranger, dont le coût peut atteindre plusieurs dizaines, voire centaines d’euros par mois.
Comment éviter le piège ?
• Lorsqu’une fenêtre pop-up apparaît sur votre écran, ne cliquez pas sur les boutons qui vous sont proposés : votre clic pouvant signifier votre consentement à un abonnement payant.
• Si vous souscrivez à l’offre, vérifiez qu’aucune case n’est pré-cochée (abonnement mensuel…).
• Consultez les forums sur Internet avant de cliquer.

Retrouvez tous les conseils du Centre Européen des Consommateurs France en matière de fraudes sur Internet ici