Vosges

Le coup de gueule de Guy Perrier

Le vice-président de l’Association France Palestine Solidarité de Lorraine Sud n’admet pas que six de ses membres en voyage au Proche-Orient aient été refoulés d’Israël. Explications lors d’une conférence de presse, mercredi, à Nancy.

afpsDans un communiqué adressé à « la presse régionale » Guy Perrier rappelle que « le jeudi 20 octobre 2016, ils étaient onze adhérents de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) de Lorraine Sud et de Thionville à se présenter au check point d’accès au territoire israélien à l’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv pour un voyage de 12 jours de découverte de la Palestine et d’Israël. C’était leur premier voyage au Proche Orient.
Six d’entre eux, jeunes, tous français, mais avec des patronymes arabes, ont dû subir plusieurs heures d’interrogatoire, puis ils ont été placés en rétention administrative et finalement expulsés vendredi 21 octobre au motif qu’ils auraient menti sur le but de leur visite, mais on sait très bien que donner le but réel de sa visite expose à l’accusation de soutien au « terrorisme » avec la même conséquence, c’est-à-dire l’expulsion. Les cinq autres participants qui ont des patronymes « bien français », ont passé sans problème le check point.
Comme si cela ne suffisait pas, les six expulsés se sont vus interdire l’entrée du territoire israélien pendant 10 ans. La conséquence en est qu’il ne pourront pas non plus aller en Palestine pendant toutes ces années. Ces jeunes ont été profondément choqués par cette expérience brutale du racisme institutionnel de l’État d’Israël.
La presse ne peut pas rester silencieuse devant un événement aussi grave. C’est pourquoi nous vous invitons

à une conférence de presse, le mercredi 2 novembre à 17h30, au café de la Paix à Nancy (en face de la FNAC et près de la gare)

Les 6 expulsés témoigneront sur les circonstances de leur expulsion et les autres raconteront leurs dix jours de découverte de la Palestine et d’Israël.
L’AFPS a par ailleurs demandé à tous les parlementaires d’interpeller le gouvernement et elle a été reçue ce jeudi par un conseiller du ministre des affaires étrangères. Nous rendrons compte de toutes ces démarches dans la conférence de presse. »

Guy Perrier, vice-président de l’Association France Palestine Solidarité de Lorraine Sud

France,Grand Est,Lorraine,Meurthe et Moselle,Meuse,Moselle,Vosges,