Conjoncture : les constats du CESER

Commerce extérieur, emploi frontalier, tourisme : le Grand Est capitalise sur sa position géographique.

Le 9ème tableau de conjoncture du CESER constate la bonne santé des exportations (graphique CESER)
Le 9ème tableau de conjoncture du CESER constate la bonne santé des exportations (graphique CESER)

Réalisé par le Groupe de Travail Conjoncture du CESER Grand Est, présidé par Michel Rudent, le document présente l’essentiel de la conjoncture économique et sociale de la Région Grand Est et de ses territoires, selon les dernières données actualisées, et à travers quatre grands domaines : activité économique, emploi, chômage/précarité et, enfin environnement transfrontalier.
Parmi les analyses à retrouver dans ce Tableau de Bord, et au-delà de l’évolution de la croissance qui faiblit, cinq constats majeurs sont à retenir:

1er constat : le cap des 100 000 frontaliers franchi au Luxembourg

C’était imminent, c’est désormais une réalité. Si le nombre de frontaliers vers la Suisse, l’Allemagne et la Belgique stagne, le phénomène vers le Luxembourg tend à s’amplifier : c’est, chaque jour, 100 299 habitants du Grand Est qui vont travailler au Grand-Duché et environ 5000 de plus par an.

2ème constat : l’export, toujours aussi fort

Le Grand Est est la première région à soutenir le commerce extérieur français, après l’Ile de France. Porté par des secteurs phares (automobile, agriculture et agro-alimentaire, boissons et industrie pharmaceutique), le Grand Est consolide sa place de 2ème région exportatrice française derrière l’Île-de-France, notamment après un 4ème trimestre à un niveau exceptionnel (17 milliards d’euros).

3ème constat : forte hausse des créations d’entreprises et moins de défaillances

Parallèlement à l’augmentation du nombre de créations d’entreprises dans le Grand Est (+15,5% en évolution annuelle), on note depuis près de trois ans une baisse continue du nombre de défaillances, sauf dans l’industrie.

4ème constat : progression de l’emploi, mais des disparités territoriales et des précarités sociales qui perdurent

Sur quatre trimestres glissants, on recense 20 000 emplois supplémentaires, principalement du fait du secteur des services (intérim compris, dont la moitié concerne toutefois l’industrie). Mais cette croissance ne profite pas à l’ensemble du territoire régional : les zones d’emploi meusiennes et haut-marnaises voient leur emploi diminuer.

5ème constat : le Grand Est, une région touristique en devenir

Sur les 12 derniers mois, la région a enregistré en moyenne 1,2 millions de nuitées par mois, soit 2,3% de plus que les 12 mois précédents. C’est l’hôtellerie de haut de gamme qui voit sa fréquentation croître le plus (+13%).

Télécharger le Tableau de Bord de conjoncture socio-économique n°9 du CESER Grand Est

Télécharger le diaporama présenté à l’occasion des conférences de presse



Lire Aussi