Une autre manière de lire : la lecture partagée

L’atelier de conversation est organisé sur le principe de l’expérience de lecture partagée.

le même livre, choisi par les enseignant.e.s-chercheur.e.s en coopération avec les documentalistes, est lu sur une période déterminée au cours de l’année universitaire. Des groupes de discussions, animations et enseignements sont créés et coordonnés sous la houlette d’un.e enseignant.e-chercheur.e autour de l’ouvrage et des thèmes qu’il aborde.

Véronique Lemoine-Bresson (Copyright L Gobert com ATILF)
Véronique Lemoine-Bresson (Copyright L Gobert com ATILF)

Le 1er atelier aura lieu ce mardi 13 novembre de 16h à 17h sur la thématique « focus groups » qui permettra de faire le point avec les étudiant.e.s du parcours de Master 2 Ingénierie Pédagogique ESPÉ de Lorraine (Site de Nancy-Maxéville) sur l’usage de cette méthode dans le cadre d’une recherche en éducation et/ou en formation.

Le second atelier suivra le mercredi 14 novembre de 11h à 12h sur la thématique : “Les hommes, les femmes et la communication. Mais que vient faire le sexe dans la langue ?” en présence de l’auteure Sophie Bailly, professeure à l’Université de Lorraine. L’objet de cet atelier de conversation porte sur la question des micro-agressions en situations interculturelles, et particulièrement dans le rapport homme-femme. Les étudiants du Parcours Enseignement et Pratiques Accompagnées du Master MEEF de l’ÉSPÉ de Lorraine réparti.e.s en 4 sous-groupes, mèneront un entretien de forme originale avec l’écrivaine autour de “détails” qui les ont interpelés dans cet ouvrage en articulation avec les problématiques des micro-agressions.

Le défi de faire lire

Enjouée par cette initiative, Véronique Lemoine-Bresson, maître de conférence à l’ESPÉ et rattachée à l’équipe de recherche Didactique des langues et sociolinguistique se jette à l’eau avec l’animation de la première et seconde édition ! A travers ces ateliers, Véronique Lemoine-Bresson avec l’équipe de documentation se lancent le défi de faire lire les étudiants, de les drainer vers le centre de documentation Michel Dinet* de l’ATILF et ses riches spécificités et de développer la formation à la recherche documentaire et l’apprentissage de la lecture critique.

Ce projet nécessite une vigoureuse collaboration entre les documentalistes et les enseignant.es-chercheur.e.s qui se traduit par la sélection du livre, l’élaboration d’une bibliographie et la mise en place d’une exposition d’ouvrages scientifiques liés à la thématique de l’atelier.

Plus d’infos ici.

*Le centre de documentation Michel Dinet ATILF se situe sur le campus LSH Nancy, bâtiment F



Lire Aussi