France
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Retraites : nouvelle mobilisation vendredi 24 janvier 2020

Les syndicats opposés à la réforme des retraites et mais aussi les étudiants appellent à une 7ème journée de grèves et de manifestations le jour où le Conseil des ministres examinera le projet de loi.

manif-nancy
Environ 3.000 personnes ont manifesté contre la réforme des retraites le 16 janvier 2020 à Nancy (DR)

Rien n’est réglé, finalement, dans cet interminable conflit sur les retraites engagé un peu légèrement par le gouvernement d’Édouard Philippe. Après six semaines d’un mouvement social inédit sous la 5ème République et après six journées de manifestations massives, aussi bien à Paris que dans les grandes villes françaises, la colère ne retombe pas contrairement à ce que donne à penser l’exécutif qui évoque « une grève sans issue ».
Certes, la pression financière qui pèse sur les grévistes depuis plus de 40 jours, oblige les syndicats à envisager de nouvelles formes d’action, moins pénalisantes mais tout aussi spectaculaires. Comme le « jeter de robes » noires pour les avocats et blanches pour le personnel médical. Les profs en colère, eux, ont jeté les manuels scolaires par-dessus les grilles du rectoral dans plusieurs grandes villes de France, comme à Clermont-Ferrand.

Avocats, profs, dockers…

Les trains et les métros circulent à nouveau à peu près normalement en ce début de semaine Mais d’autres professions opposées à la forme des retraites prennent le relais des cheminots et conducteurs de métro. Les avocats grévistes perturbent sérieusement les audiences dans toutes les juridictions. Les dockers bloquent les ports de Calais, Dunkerque, Le Havre, Nantes, La Rochelle, Marseille.
Perturbations sérieuses également à la Banque de France où des centres fiduciaires sont bloqués, avec pour conséquence le risque d’une pénurie de billets de banque dans les distributeurs automatiques.
La contestation se radicalise et prend des formes inattendues : intrusion dans un théâtre, vendredi, où Emmanuel Macron assistait à un spectacle, blocage de l’entrée du Louvre, prise à partie d’élus et de ministres lors de réunions publiques, incendie d’un grand restaurant parisien, coupure d’électricité. Et cela va continuer.
Jusqu’à quand ? « Jusqu’au retrait total de la réforme » répondent en chœur les syndicats CGT, CFE-CGC, FO, FSU, Solidaires mais aussi les syndicats enseignants, lycéens, étudiants (MNL, UNEF, UNL, FIDL) qui, lors d’une AG commune, appellent à une nouvelle journée de mobilisation le 24 janvier 2020, la 7ème depuis le début du conflit.
Ce sera le jour où le Conseil des ministres examinera le projet de loi sur les retraites. Tout un symbole.

manif-nancy-16-janvier
Les opposants à la réforme des retraites ne désarment pas (DR)
France,