Grand Est

Retraites : encore une semaine agitée

L’abandon provisoire de l’âge pivot par le Premier ministre ne met pas un terme à la colère contre la réforme des retraites. L’intersyndicale appelle à de nouvelles journées d’action du 14 au 16 janvier.

médecin-hospitaliers
Démission collective de 600 chefs de service (DR)

Finalement, rien n’est réglé. L’abandon provisoire de l’âge pivot à 64 ans ne convient qu’à la CFDT et à l’UNSA, deux syndicats dits réformistes, mais pas à l’intersyndicale composée de la CGT, FO, CFE-CGC et FSU qui réclame toujours le retrait du projet de réforme des retraites, universel à points. En conséquence, elle appelle à de nouvelles actions au cours de la semaine.
Outre les perturbations dans les transports publics (RATP et SNCF) il va falloir compter, dès ce lundi 13 janvier, avec la grève annoncée à la banque de France avec, pour effet, un manque d’approvisionnement des DAB (Distributeurs automatiques de billets).
Les avocats, en grève depuis plusieurs jours, seront reçus par la ministre de la Justice, Nicole Belloubet et le secrétaire d’Etat en charge de la réforme des retraites Laurent Pietraszewski. Tous les avocats de France sont invités à poursuivre le mouvement de grève pendant les négociations.

Démission collective de médecins

Le 14 janvier : le collectif inter hôpitaux (CIH) tiendra une conférence de presse à 11 heures au cours de laquelle « sera rendue publique la lettre de démission collective de leurs responsabilités, signée par plus de 1.000 médecins hospitaliers dont 600 chefs de service. » Ils expliqueront les raisons de leur décision.

Mercredi 15 janvier : l’intersyndicale appelle à un rassemblement devant le ministère des Finances. Diverses actions sont programmées, plus sporadiques, à Paris et en Province.

Jeudi 16 janvier
L’intersyndicale appelle à une nouvelle journée interprofessionnelle de grèves et de manifestations le 16 janvier, la sixième depuis le début du mouvement le 5 décembre. « Non seulement l’âge pivot n’est pas retiré, mais en plus le Premier ministre confirme sa détermination à reculer l’âge de départ à la retraite en refusant toute augmentation de cotisation sociale », ont écrit samedi les membres de l’intersyndicale dans un communiqué, après les annonces d’Edouard Philippe. Et l’intersyndicale d’appeler à « poursuivre les actions et la mobilisation le 15 et à faire du 16 une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle massive ».

Des perturbations en région Lorraine

Selon le site Manif-Est plusieurs actions sont prévues en Lorraine.

Mardi 14 janvier
• Nancy : AG interpro à 10h place Maginot puis manifestation à 15h30 place Maginot.
• Metz : Barbecue Cheminot·es CGT puis manifestation à 14h Place de la gare.
• Forbach : 9h Délégation de solidarité aux salarié·es de Céramiques Forbach Technôpole.
• Sarreguemines : AG Intersyndicale Education à 10h maison des syndicats 1 rue de la Paix (à confirmer)
17h30 Action « le gouvernement nous saigne, donnons notre sang » au Casino.

Mercredi 15 janvier
• Forbach : Information grand public et distribution de tracts à 9h à l’UL CGT 12 place de l’Alma.
• Metz : Rassemblement des établissements en colère à 14 devant l’inspection académique, 1 rue Wilson, à l’initiative de la coordination des établissements de Metz.
• Nancy : Rassemblement devant le Rectorat (heure à préciser).

Jeudi 16 janvier
• Saint-Avold : Opération péage gratuit rdv 7h parking co-voiturage face Novotel.
• -* Sarreguemines : Information grand public et distribution de tracts à 13h à la Maison des syndicats, 1 rue de la Paix.

France,Grand Est,