France

Xavier Dupont de Ligonnès arrêté à Glasgow

Soupçonné du meurtre de sa femme et de ses quatre enfants en avril 2011, à Nantes, Xavier Dupont de Ligonnès a été interpellé après plus de huit ans de cavale.

Xavier Dupont de Ligonnès (capture BFM TV)

Xavier Dupont de Ligonnès, 58 ans, a été arrêté vendredi après-midi à l’aéroport de Glasgow (Ecosse) à la descente d’un avion en provenance de Paris par les policiers britannique. Selon Le Parisien et plusieurs médias, il voyageait avec un passeport volé en 2014. Il avait changé d’apparence mais il a été trahi par ses empreintes digitales. Il faisait l’objet d’une fiche d’Europol.
Ainsi s’achève une cavale commencée en 2011 quand les corps de son épouse, Agnès, 48 ans et de ses quatre enfants, Arthur, 21 ans, Thomas, 18 ans, Anne, 16 ans et Benoît 13 ans ont été retrouvés sans vie, enterrés dans la maison de Nantes, le 21 avril 2011. Seul manquait celui du père, Xavier laissant la porte ouverte à toutes sortes d’hypothèses.

Si ça tourne mal

La vie professionnelle de Xavier Dupont de Ligonnès fut assez chaotique. Il accumulait les échecs et les dettes. Un an avant de disparaître, il avait envoyé un courriel inquiétant à ses amis : « si ça tourne mal, je n’ai que deux solutions, me foutre en l’air avec ma voiture ou foutre le feu à la baraque quand tout le monde dort. » Il ajoutait aussi : « Je serai fin août-début septembre au pied du mur avec une décision définitive à prendre ».
Plusieurs éléments semblaient indiquer que Xavier Dupont de Ligonnès avait pris quelques dispositions avec d’accomplir l’irréparable. Le bail de la maison avait été résilié et les comptes bancaires clôturés.
Mais les enquêteurs ont appris que le fugitif avait acheté un silencieux et des cartouches pour une carabine en mars 2011.
Début avril, l’épouse et les enfants changent leurs habitudes. Ils n’apparaissent plus publiquement. Un huissier de justice mandaté pour recouvrer une dette, trouve porte close. La famille serait partie en Australie.

Déjà en fuite

Dans une lettre révélée à l’époque par la presse, Xavier Dupont de Ligonnès affirme qu’il travaillait pour la DEA, l’agence américaine de lutte contre les stupéfiants. Et que sa famille a dû être exfiltrée vers les Etats-Unis.
Pourtant, Xavier Dupont de Ligonnès est déjà en fuite. Il est repéré dans un hôtel de Blagnac, près de Toulouse. Quelques jours plus tard, il est au Pontet, dans le Vaucluse. Le 14 avril, il retire de l’argent à un distributeur de billet de Roquebrune-sur-Argens, dans le Var.
Puis, il disparaît complètement des radars.
Jusqu’à ce vendredi 11 octobre 2019. Gageons que le fugitif a beaucoup de choses à raconter aux policiers.

France,