Attentat déjoué à Strasbourg

Sept personnes ont été interpellées à Strasbourg et Marseille dans la nuit de dimanche à lundi par la DGSI à quelques jours de l’ouverture du 446ème marché de Noël. 

strasbourg-la-cathedrale
Strasbourg, la cathédrale (Photo credit: blieusong via Visual hunt / CC BY-SA)

Chaque année, depuis plus de quatre siècles, le marché de Noël attire dans la capitale alsacienne des dizaines de milliers de visiteurs. Environ deux millions de touristes sont attendus entre le 24 novembre et le 24 décembre 2016. Il s’agit-là d’une cible potentielle pour les terroristes. On se souvient de ce projet d’attentat à la bombe, déjoué en 2.000, qui visait plus particulièrement la cathédrale de Strasbourg.
Plus récemment, en mai 2014, une filière djihadiste a été démantelée. Parmi les suspects, sept Alsaciens de retour de Syrie dont Karim Mohamed-Aggard, frère de Foued, l’un des kamikazes des attentats de Paris le 13 novembre 2015.

Recherché depuis 6 mois

Selon une source proche de l’enquête citée par BFMTV, ces individus attendaient une livraison d’armes mais n’avaient pas encore choisi leur cible. « Cazeneuve m’a confirmé que Strasbourg n’était pas visée, la cible était plutôt en région parisienne», a déclaré lundi le maire de Strasbourg Roland Ries.
Pour l’instant on ne sait pas grand-chose de la menace que faisait peser ces individus interpellés. On sait seulement que « des éléments sérieux » rendaient ces arrestations nécessaires. Selon la version internet de l’Obs, deux personnes ont été interpellées à Marseille, dimanche 20 novembre, dans le cadre de la même enquête sur une filière terroriste recherchée depuis six mois par la DGSI.
Dans ce contexte inquiétant, le préfet de la région Alsace et Grand Est, Stéphane Fratacci, a expliqué que, dans l’hypothèse où « des informations précises et circonstanciées » d’une menace terroriste étaient connues, le marché de Noël de Strasbourg pourrait être « suspendu ou annulé ».
 E.L.



Lire Aussi