Meurthe et Moselle
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Meurthe-et-Moselle : hausse des cas de Covid?

Dans un contexte de doublement du nombre de nouveaux cas positifs au Covid-19 enregistrés dans la semaine du 13 au 19 juillet dans le Grand Est, la Meurthe-et-Moselle connaît également une hausse de cas repérés avec 54 nouveaux cas sur la même période, contre 31 la semaine précédente. Chiffres contestés par l’un de nos lecteurs.

Stop coronavirus (Wikipedia)
Stop coronavirus (Wikipedia)

Le taux d’incidence du département s’établissant actuellement à 8,1 nouveaux cas pour 100 000 habitants (le seuil de vigilance étant fixé à 10 par Santé Publique France), Eric Freysselinard, préfet de Meurthe-et-Moselle, tient à nouveau à appeler les Meurthe-et-mosellans à la plus grande vigilance et met en garde contre tout relâchement dans l’application des gestes barrières et de la distanciation sociale.
En l’absence de traitement, le virus continue de circuler, et certaines situations durant l’été sont particulièrement propices à sa transmission. Cela est notamment le cas lors de soirées et de rassemblements festifs, entre amis ou en famille, durant lesquels la vigilance serait moindre. En effet, l’augmentation actuelle du nombre de personnes contaminées pendant un événement de ce type retient particulièrement l’attention des professionnels de santé. Il est de la responsabilité de tous de rester prudents et de lutter contre toute forme d’insouciance, même dans un cadre privé.
Les services de l’État et les professionnels de santé restent pleinement mobilisés pour freiner la progression du virus. 54 sites de prélèvements existent sur le département pour permettre à chacun d’avoir un accès de proximité à un laboratoire pour la réalisation d’un test RT-PCR.

Campagne de tests

Du 18 mai au 12 juillet 2020, 51 748 tests ont été réalisés dans le département dont 8 715 dans le cadre de la campagne « Aller vers », opération de dépistage itinérante et de proximité proposant dans tout le département des tests gratuits, sans rendez-vous et sans ordonnance médicale durant 89 demi-journées. Une nouvelle programmation de dépistage « Aller vers » démarrera dès le milieu de la semaine prochaine en Meurthe-et-Moselle. Son calendrier sera communiqué ultérieurement.
Les démarches de dépistage et de tracing gérées par l’Agence Régionale de Santé du Grand Est et la Caisse Primaire d’Assurance Maladie contribuent fortement à limiter la propagation du virus qui continue cependant de circuler sur le département. Le respect des gestes barrières et du port du masque sont essentiels pour se protéger, empêcher la diffusion du virus et éradiquer les foyers de contamination. L’obligation, depuis le 20 juillet 2020, du port du masque dans les espaces publics clos y contribue.
Ensemble, tous responsables et mobilisés pour se protéger, protéger les autres, préserver des vies et préserver nos soignants.

Réaction

Emmanuel B.  nous a fait parvenir son avis. Ci-dessous.
Vous avez le droit de vous faire VOTRE propre opinion
voici les chiffres officiels du Grand Est issus du site du gouvernement
4993 personnes hospitalisées au pic épidémique le 14 avril
2527 personnes hospitalisées au déconfinement le 22 mai
846 personnes hospitalisées au 17 juillet quand on évoque le masque obligatoire.
724 personnes hospitalisées au 23 juillet
971 personnes en réa au pic le 3 avril
210 personnes en réa au au déconfinement le 22 mai
37 personnes en réa au 17 juillet quand on évoque le masque obligatoire
30 personnes en réa au 23 juillet
taux de positivité (pourcentage de personnes positives / personnes testées)
2,9 le 21 mai
1,8 le 22mai
1,0 le 20 juillet
Qu’est-ce qui dans ces données objectives vous indique une dégradation ?
Vous avez le droit de vous faire VOTRE opinion
Le R0 est un mode de calcul fumeux et magique sur le supposé nombre de personnes que contamine une personne positive.
Il est totalement faussé par des « clusters » de séropositifs détectés par l’augmentation du nombre de tests.
Ces porteurs sains, asymptomatiques augmentent le nombre de cas connus mais pas le nombre de malades sinon les données ci dessus seraient forts différentes.
Actuellement on détecte une augmentation du nombre de porteurs sains parce que l’on explose le nombre de tests en France, c’est mathématique.
France,Grand Est,Lorraine,Meurthe et Moselle,