Meuse
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Pesticides : l’UFC-Que Choisir écrit à deux préfets lorrains

A l’heure où les Français restent nombreux à domicile, l’épandage des pesticides demeure un sujet d’inquiétude pour la santé des habitants des zones rurales ou périurbaine. L‘UFC-Que Choisir Nancy interpelle les préfets de Meuse et Meurthe-et-Moselle. Explications.

Épandage agricole. Shutterstock
Épandage agricole. Shutterstock

« Sous la pression de la FNSEA, le gouvernement avait déjà admis des distances déjà trop minimales de 20, 10 ou 5 mètres. Pire, sous le prétexte du covid19, il vient de donner des instructions aux Préfets pour pouvoir accorder des dérogations à ces distances déjà ridiculement basses » explique l’UFC-Que Choisir Nancy en rappelant l’association nationale a fait un recours sur cette question devant le conseil d’État.
L’association nancéienne de l‘UFC-Que Choisir a adressé un courrier aux Préfets de Meurthe et Moselle et de Meuse pour leur demander de ne pas décider de dérogation.
L’association de consommateurs demande aux deux préfets:
– de prendre en compte réellement l’intérêt de la population victime des épandages et d’écouter les demandes de la société civile en suspendant immédiatement les chartes qui ne permettraient pas de protéger correctement les populations,

-d’user de leur influence pour ramener les organisations professionnelles à la raison afin qu’elles ne  rajoutent pas des risques supplémentaires pour les personnes confinées chez elles.
Enfin, l’UFC-Que Choisir demande également aux agriculteurs, individuellement, de prendre conscience de leurs  responsabilités dans ce contexte si particulier où leurs voisins sont en permanence chez eux, et de donner un contenu réel au concept de solidarité durant cette période difficile.

Lettre aux préfets

France,Grand Est,Lorraine,Meurthe et Moselle,Meuse,