Monde
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Coronavirus : la fraude et les trafics planétaires

La France a commandé un milliard de masques de protection à la Chine pour affronter la pandémie Covid-19. Mais les fraudeurs et autres escrocs de tous les pays n’ont pas attendu pour fabriquer et vendre des masques et des médicaments contrefaits donc dangereux.

Europol (capture euronews)
Europol (capture euronews)

Comme on le verra dans une vidéo publiée sur youtube.com (ci-dessous), des ateliers de confection plus ou moins clandestins, comme en Inde, apparaissent un peu partout et fabriquent des millions de masques dans des conditions hygiéniques qui laissent à désirer.  Ces masques sont ensuite revendus dans par des réseaux criminels.
En Italie, les mafias locales se sont emparé de ce marché particulièrement juteux. Ce sont 110.000 masques sans aucun certificat de conformité qui ont été saisis, vendredi 27 mars 2020, par la police de Florence. Ils étaient destinés aux pharmacies.

Comme l’écrit le journal Infosannio l’épidémie de coronavirus et le confinement obligatoire ont provisoirement asséché le marché de la drogue dans la ville de Naples. Mais aussi les recettes liées aux machines à sous des casinos contrôlés par la Camorra, principale organisation mafieuse de Naples. Les mafieux se sont vite reconvertis. Les masques et produits désinfectant qui font tant défaut à Naples comme dans une grande partie de l’Italie, font leur apparition sur les places et vendus au marché noir.

A Palerme, les gels hydro-alcooliques et autres produits de santé contrefaits (faux logo et fausse origine) sont vendus dans les distributeurs automatiques d’une supérette. Ils ont été saisis.

37 groupes criminels

Mais le marché de la fraude ne concerne pas que l’Italie. L’essentiel des faux masques de protection, des faux gels désinfectants et autres produits de santé sont principalement vendus par internet. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen l’a rappelé récemment : « Allez sur des sites fiables. Le marché de la fraude aux produits de santé représente au moins 4 milliards d’euros par an. »

Europol, l’Office européen de police, a participé récemment à une opération mondiale sur la vente de médicaments contrefaits qui a impliqué 90 pays du monde entier. Une opération qui a abouti à la saisie de plus de 4,4 millions d’unités de médicaments contrefaits, à l’arrestation de 121 personnes, à la fermeture de 2 500 pages internet et à la détection et au démantèlement de 37 groupes criminels.
Mais des drames pourraient survenir si un vaccin contre le coronavirus était mis au point prochainement. Des citoyens pourraient être tentés de se le procurer sur des sites internet appartenant à des groupes criminels qui n’auraient aucun scrupule à vendre des vaccins contrefaits, donc dangereux.

 

 

Europe,France,Italie,Monde,