France
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Jean Castex : « Priorité absolue à l’emploi »

Dans son discours de politique générale, le Premier ministre fait de la lutte contre le chômage l’axe principal de son action pour les 18 prochains mois.

Jean Castex
Jean Castex (twitter)

Au lendemain du discours du Président de la République, le 14 juillet 2020, son Premier ministre, Jean Castex a annoncé, aujourd’hui, devant l’Assemblée nationale, une série de mesures visant à donner un second souffle à la politique macroniste à moins de 600 Jours de la fin du quinquennat. Le port du masque, la retraites, l’écologie, la santé, l’emploi : « l’ambition » de Jean Castex est « immense ». Mais un discours de politique générale, est souvent fait de belles paroles. Les Français attendent surtout des actes.

« Un plan jeunesse »

Une heure d’horloge durant, Jean Castex a donc annoncé les grandes lignes de sa politique dont on retiendra, parmi les innombrables mesures, que 6 milliards d’euros seront investis dans le système de santé, que 20 milliards seront consacrés à la rénovation thermique et aux technologies vertes, 40 milliards à l’industrie.
Mais c’est surtout à la lutte contre le chômage que va s’attaquer le gouvernement de Jean Castex puisqu’il en fait « une priorité absolue ». Avec, pour urgence première, les jeunes. Ainsi, un « plan jeunesse » va être discuté dès cette semaine avec les partenaires sociaux. Ce plan prévoit notamment « un dispositif exceptionnel de réduction du coût du travail, à hauteur de 4.000 € par an pour l’embauche de jeunes de moins de 25 ans jusqu’à 1,6 SMIC, dans toutes les entreprises pour une durée d’au moins un an ».
Le Premier ministre prévoit aussi une enveloppe de 1,5 milliard pour inciter les Régions à booster la formation professionnelle.

Relance de l’économie

S’agissant du plan de relance de l’économie annoncé la veille par Emmanuel Macron, le Premier ministre a précisé : « Notre industrie s’est affaiblie… Nous sommes aujourd’hui trop dépendants de nos partenaires extérieurs, et insuffisamment présents sur certains secteurs stratégiques. Nous consacrerons, dans le cadre du plan de relance, 40 milliards d’euros pour que cela change ».

Des juges de proximité

Jean Castex a voulu préciser sa politique en matière de sécurité. Il a annoncé un projet de loi « contre les séparatismes », pour éviter que ne se forment des communautés ethniques ou religieuses (l’exemple des affrontements entre Tchétchènes et Maghrébins à Dijon est dans toutes les mémoires) et visant à lutter contre l’islamisme radical.
Autre mesure forte du Premier ministre : la création de juges de proximité qui devront réprimer « les incivilités du quotidien. »
En matière de décentralisation, Jean Castex veut redonner vie aux territoires. Une nouvelle loi viendra marquer une nouvelle étape de la décentralisation.
Au terme de son discours suivi de longs débats, c’est sans surprise que l’Assemblée nationale a voté la confiance au gouvernement de Jean Castex par 345 voix contre 177 (522 députés sur 577 ayant pris part au vote).

Déclaration de politique générale de Jean Castex

France,