Lorraine
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Elections municipales : ils n’ont pas tous gagné !

Point-de-vue. « Beaucoup doivent se souvenir de l’émission de Jacques Martin, l’Ecole des fans, où régulièrement on proclamait vainqueurs tous les candidats sans exception ! » rappelle l’ancien secrétaire d’État au Budget Christian Eckert qui analyse ici les résultats du premier tour.

 

Christian Eckert, ancien secrétaire d'Etat au Budget (DR)
Christian Eckert, ancien secrétaire d’Etat au Budget (DR)

Par Christian Eckert

Les lendemains d’élection ressemblent souvent à cela. Chacun souligne sa victoire…
J’aime beaucoup ces soirées là et les lundis matin qui suivent : j’y examine tous les résultats et la curiosité est grande pour moi car, avec le temps, je connais bien des territoires et souvent les protagonistes des joutes électorales.
J’ose ici porter un regard que j’essaie de garder impartial sur les résultats que j’ai scrutés depuis hier soir.

Bonne tenue

Dans ma ville, à Trieux (54), les résultats sont nets. La liste que je soutenais a perdu, nettement. Prenons du temps pour en examiner les causes.
En Lorraine, mes amis socialistes résistent très bien. Localement, les sortants sont réélus (René Thiry, Daniel Matergia, Francis Herbays…). A Villerupt, la liste d’union que le PS a soutenue gagne (de justesse). A Longwy, Jean Marc Fournel fait un très bon premier tour. A Briey, la liste de Gauche est bien placée, mieux qu’attendu. A Thionville, Bertrand Mertz fait mieux que prévu et surtout, Nancy ouvre ses bras à Mathieu Klein, même si le second tour reste à faire. Quelques surprises renversent des bastions d’extrême gauche (Piennes et Longlaville).
Cette bonne tenue des sortants socialistes est vérifiée dans le pays : Paris, Nantes, Rennes, Dijon… Ceux qui nous disaient morts devront revoir leur diagnostic.
L’OPA de LREM échoue presque partout : Bordeaux, Marseille, Lyon, METZ, Montpellier… Edouard Philippe est empêtré au Havre et Liogier à Metz est laminé.

Les Verts bien placés

Souvent les verts sont en bonne position. A l’évidence le lien Verts-Gauche pourrait faire de belles victoires… Comme à Nancy et Metz par exemple. La droite classique garde ses positions en général, et le RN les confirme sans en gagner d’autres. En résumé : même si les clivages et les étiquettes se sont effacés avec Macron, on sent poindre un retour encore timide de différentiation éminemment politique. L’échec patent de LREM y contribue.
Je ne m’exprime pas sur l’hypothèse d’annulation du second tour. Les choses sont graves. Je ne veux pas polémiquer. Je dirais ce que j’en pense après l’épidémie… Si j’en réchappe !

France,Grand Est,Lorraine,