France
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Retraites : Question à 20 milliards par an

Point-de-vue. L’ancien secrétaire d’Etat au Budget se demande ce que l’on va faire des 20 Mds qui servent à rembourser chaque année la dette de la sécu lorsqu’elle aura disparu, en 2024 ?

Christian Eckert, ancien secrétaire d'Etat au Budget (DR)
Christian Eckert, ancien secrétaire d’Etat au Budget (DR)

par Christian Eckert

J’essaie d’expliquer ce que je crois savoir, simplement, et avec une certaine humilité forgée en partie dans la déroute que j’ai connue en 2017 avec mon parti.
Il faut équilibrer le régime des retraites. L’actuel comme le futur. Soit…
Tous les ans, autour de 20 milliards de nos cotisations et impôts, vont dans un machin, la CADES (Caisse d’Amortissement de la Dette Sociale) qui contient la dette de la Sécu accumulée au fil du temps. Ces 20 milliards servent à rembourser cette dette. Ce sera fini en 2024. Plus de vieille dette de la Sécu…

On en fait quoi ?

La CADES pourra disparaître… Les 20 milliards annuels qui l’alimentaient (La CRDS, une fraction de CSG, une petite part du fonds de réserve des retraites…) on en fait quoi ?
Monsieur Delevoye n’a pas évoqué ce sujet malgré deux ans de réflexion. Depuis le début de la grève (une des plus longues de notre histoire sociale), personne n’en parle… On vient d’avoir (enfin) l’idée géniale de réunir une conférence sur le financement, alors même qu’aucun chiffrage n’a été fourni concernant le projet de loi… Les pistes évoquées, différentes suivant les acteurs, sont l’augmentation des cotisations, la diminution des retraites (provisoire ou définitive) pour celles et ceux qui partiraient avant un âge d’équilibre pivot dont on ne sait plus très bien qui le fixe.
Personne n’a évoqué les 20 milliards par an disponibles sans prélèvement nouveau à partir de 2024.
Je me demande pourquoi j’écris des choses pareilles… On va encore dire que je suis excité.

France,