France
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Les maires des petites villes inquiets du dispositif 2S2C

Logo de l'association des petites villes de France
Logo de l’association des petites villes de France

L’Association des Petites Villes de France demande au ministre de l’Éducation nationale des clarifications et des moyens à propos des activités sportives et culturelles sur le temps scolaire.

Dans un courrier adressé au Ministre de l’Éducation Nationale, Christophe Bouillon, Maire de Barentin et Président de l’Association des Petites Villes de France, a alerté le gouvernement sur les difficultés rencontrées par les maires dans le cadre du nouveau dispositif : sport, santé, culture, civisme (« 2S,2C ») qui consiste à faire intervenir dans les écoles les partenaires sportifs et culturels.

Si l’APVF souscrit à l’objectif fixé par le ministre qui consiste à permettre à toutes les familles qui le souhaitent de scolariser au moins une partie de la semaine leurs enfants, elle rappelle que les communes n’ont pas vocation à prendre en charge des élèves sur le temps scolaire.

En effet, les mairies ne peuvent se substituer durablement à l’Éducation nationale dans sa mission d’instruction et d’accueil sur le temps scolaire.

La situation risque de devenir très vite intenable pour une majorité de petites villes qui ne disposent pas des moyens humains et financiers pour une telle organisation. En effet, lorsque des associations interviennent dans le cadre de ce dispositif c’est vers les communes qu’elles se tournent pour obtenir des financements supplémentaires en l’absence de réponse clair des services de l’État.

L’APVF demande donc au ministre d’apporter une réponse précise aux collectivités et aux parents d’élèves sur les moyens qui seront effectivement mis en œuvre par l’Éducation nationale pour assurer dans les meilleures conditions possibles la mise en place dans les communes du dispositif « 2S,2C ».

Le dispositif 2S2C

France,