Des odeurs plein la tête

Journées scientifiques de l’odorat, les 14 et 15 décembre 2018, à 14 h 30 dans les salons de l’hôtel de ville de Nancy. Entrée gratuite.

Le CHRU de Nancy et l’Université de Lorraine lancent les Premières Journées scientifiques de l’Odorat intitulées « Des odeurs plein la tête » : une rencontre exceptionnelle avec le grand public le samedi 15.12.18 à partir de 14h30 et un colloque d’experts et de spécialistes à la Faculté de Médecine les vendredi 14 & samedi 15.12.18 en matinée.
L’odorat humain, bien que moins développé que chez d’autres espèces, est un sens que l’être humain utilise au quotidien volontairement ou inconsciemment. Les odeurs, bonnes ou mauvaises, sont des vecteurs d’émotions et de communication en témoigne la langue française qui multiplie les expressions pour traduire le rôle joué par les arômes, les effluves, les parfums, les senteurs dans nos comportements.
D’ailleurs, les pathologies qui entraînent la perte de ce sens fondamental (l’anosmie) handicapent fortement les personnes qui en sont victimes et en comprendre les causes est un axe prioritaire de la recherche médicale actuelle.
Or, dans nos sociétés aseptisées, la référence à l’odorat comme acteur du comportement humain, est devenu péjoratif, traduisant une gêne vis-à-vis d’un instinct presque « honteux ».
Reste que son pouvoir est tel que le « marketing olfactif » se déploie pour « guider » nos achats.
Pour en savoir plus rendez-vous à 14h30, Samedi 15 décembre 2018 / Entrée gratuite
Hôtel de ville de Nancy / Grands salons

« Je sens, donc, je suis ! »

Je sens, donc je suis (Université de Lorraine)
Je sens, donc je suis (Université de Lorraine)

L’olfaction humaine implique de nombreux processus qui interagissent les uns avec les autres. En matière de santé, les troubles olfactifs invalidants engendrent des perturbations importantes de la qualité de vie, imposent de multiples cures de corticothérapie générale ou de la chirurgie dans certaines pathologies nasosinusiennes. Ces troubles sont complexes à étudier et se basent aujourd’hui sur des évaluations subjectives ou semi-objectives.

A travers les journées scientifiques du 14 et 15 décembre, organisées par le CHRU de Nancy et l’Université de Lorraine, les chercheurs feront le point sur les progrès des connaissances de la spécialité. Le but est de nouer des partenariats et des collaborations pérennes entre experts et médecins, pour positionner la Lorraine comme une un acteur majeur de la recherche autour de l’odorat où le laboratoire
IADI, et la startup nancéienne MYRISSI, issue de l’Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie et des Industries Alimentaires, collaborent sur cette thématique depuis 2012.

Détails du programme scientifique ici



Lire Aussi