Pétition contre la cruauté envers les animaux

En vue du festival de viande canine de Yulin, des chiens sont dérobés à leurs propriétaires, battus ou saignés à mort. Ils sont ensuite suspendus à des crochets la tête en bas, puis vendus pour être mangés. Signez la pétition d’Avaaz (1).

Capture.JPG chiensLeurs souffrances sont certainement intolérables. De nouvelles études montrent qu’en termes d’émotions, leurs cerveaux sont très similaires aux nôtres, ce que les amis des chiens savent bien. Regardons-les pour ce qu’ils sont : des êtres vivants intelligents et dotés d’émotions. La torture qu’ils endurent pendant ce “festival” est simplement inexcusable.
Des milliers de citoyens chinois ont déjà fait entendre leur voix contre ce festival. Mais les autorités n’agiront que si elles réalisent combien il ternit la réputation de la Chine, qu’elles ont mis tant d’efforts à bâtir. C’est là que nous intervenons. Montrons au gouvernement chinois que le monde entier s’intéresse à ce massacre canin et veut y mettre un point final !
Message aux autorités chinoises

Quand nous aurons collecté assez de signatures, Avaaz publiera des encarts publicitaires, contactera des célébrités influentes, organisera le premier sondage national indépendant sur la consommation de viande de chien en Chine et fera en sorte que cette question se retrouve en première page de tous les journaux tant que les autorités chinoises n’agiront pas.
Signez la pétition ci-dessous en un clic et faites passer le mot tout autour de vous:
https://secure.avaaz.org/fr/stop_the_puppy_slaughter_loc/?baoMdbb&v=76771&cl=10047383563

Au Président chinois M. Xi Jinping, au Gouverneur de la province du Guangxi M. Chen Wu et aux membres du gouvernement central chinois:

« En tant que citoyens du monde entier profondément bouleversés par la cruauté envers les chiens et la consommation de leur viande lors du festival de Yulin, nous vous enjoignons de mettre immédiatement un terme à cet évènement. Des millions de citoyens chinois soutiennent le principe d’une loi visant à démanteler l’industrie de la viande de chien, et nous nous unissons à leur appel pour mettre fin à ce commerce cruel. »
https://secure.avaaz.org/fr/stop_the_puppy_slaughter_loc/?baoMdbb&v=76771&cl=10047383563

Grâce à de courageux militants chinois, le festival perd chaque année en popularité. Les autorités de Yulin lui ont retiré leur soutien et ont même interdit à leurs employés d’y participer. La pression est en train de monter. Si nous sommes des millions à faire entendre notre voix maintenant, nous pouvons sauver des milliers de chiens d’inimaginables tortures. Le festival de Yulin n’a rien d’une tradition centenaire : il n’a débuté qu’en 2010 ! Et de nombreuses personnes avancent qu’il n’a été créé que pour stimuler les ventes de l’industrie de la viande.
POUR PLUS D’INFORMATIONS
Chine: le festival de la viande de chien fait polémique (Direct Matin)
http://www.directmatin.fr/animaux/2016-04-04/chine-le-festival-de-la-viande-de-chien-fait-polemique-726565

En Chine, des activistes se mobilisent contre le festival de la viande de chien (Chien.fr)
https://www.chien.fr/actualite/en-chine-des-activistes-se-mobilisent-contre-le-festival-de-la-viande-de-chien/

« Il ne lui manque que la parole »: Le cerveau du chien a des zones similaires aux nôtres (Huffington Post)
http://www.huffingtonpost.fr/2014/02/21/zones-cerveau-similaires-il-ne-lui-manque-que-la-parole_n_4830742.html

L’opinion publique chinoise presse le gouvernement de mettre un terme à l’industrie de la viande canine (Channel NewsAsia, en anglais)
http://www.channelnewsasia.com/news/asiapacific/chinese-public-urges/2665086.html

(1) Avaaz est un réseau citoyen mondial de 44 millions de membres qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. (« Avaaz » signifie « voix » dans de nombreuses langues). Nos membres sont issus de tous les pays du monde; notre équipe est répartie sur 18 pays et 6 continents et travaille dans 17 langues. Pour découvrir certaines de nos plus grandes campagnes, cliquez ici ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter.


Lire Aussi