Manipulation 3.0 : un forum à Nancy

Un grand débat est proposé par les loges maçonniques de Meurthe-et-Moselle sur les fake-news et autres théories du complot jeudi 8 novembre à 20 heures à l’hôtel de ville de Nancy. Entrée libre.

Une conférence sur le journalisme 3.0 et la manipulation (affiche FNR)
Une conférence sur le journalisme 3.0 et la manipulation (affiche FNR)

Sommes-nous manipulés par les médias ? Avons-nous encore notre liberté de penser ? Ces questions se posent avec d’autant plus d’acuité à l’ère de la mondialisation, de l’internet et des réseaux sociaux où il devient difficile de vérifier une information devenue virale.
Les fake-news, les infox, les canulars, envahissent les médias, remettent en cause parfois les fondements de la démocratie. Ce fut le cas, par exemple, lors des dernières élections américaines où l’abondance de fausses infos a pesé sur le scrutin.
Ce fut aussi le cas en France, mais dans une moindre mesure. Cependant, la majorité actuelle a jugé utile de légiférer sur la manipulation de l’information en période électorale. La loi votée le 10 octobre 2018 permettra désormais à un candidat ou un parti politique de saisir le juge des référés pour faire cesser la diffusion de « fausses informations » durant les trois mois précédant un scrutin.
Mais est-ce bien à l’État ou au juge de dire ce qui est vrai ou faux ? Ce qui est bon ou mauvais ? Est-il si simple de définir ce qu’est une fausse information ? Cette notion du vrai et du faux peut évoluer selon les époques. Au 17ème siècle, Galilée a failli connaître les tourments du bûcher pour avoir affirmé que la terre était ronde. Elle peut également être appréciée différemment selon les individus. Si je dis Dieu existe, est-ce une fake-news ? Chacun peut avoir un avis personnel.
Le risque, avec cette nouvelle loi, c’est de créer un nouveau délit d’opinion. Et de porter un coup sévère à la liberté d’expression.
De tous temps, le mensonge a été utilisé comme arme médiatique. En 1933 déjà, Joseph Goebbels affirmait : « Plus un mensonge est gros, plus il passe. Plus souvent il est répété, plus le peuple le croit. »

L’info est protéiforme

Mais de quelle information parle-t-on ? L’info a plusieurs noms. Le renseignement, par exemple, est une information d’ordre pratique (l’heure des trains, ou d’une séance de cinéma) ou militaire (info classée A1 lorsqu’elle est sûre). La publicité est aussi une information, mais commerciale. La propagande est une information orientée, plutôt politique. Il y a aussi la rumeur (qui vise à dénigrer) la désinformation (qui vise à déstabiliser), la manipulation (dans le cas d’une secte ou d’un groupe aux intentions malveillantes).
Bref, l’information est protéiforme.
Nous parlons ici d’information au sens journalistique du terme. C’est-à-dire d’une information vérifiée et/ou recoupée, classée et hiérarchisée. Autrement dit une information qui engage la responsabilité du journaliste et de son journal.

Le journalisme 3.0

Il est vrai que le 21ème siècle a profondément bouleversé le monde de la presse et le traitement de l’information. D’abord avec l’apparition de nouveaux supports extrêmement puissants et sans frontières que sont l’internet et les réseaux sociaux. Ils se sont affranchis des règles déontologiques des journalistes.
Bouleversement ensuite du fait de la concentration des médias. En 2018, en France, 10 milliardaires possèdent 95% de la production et de la diffusion journalistique nationale (print, radios, télés, internet…). Quant à la presse régionale, elle est aux mains de quelques groupes hégémoniques qui trustent l’info locale et régionale.
Enfin, l’information est devenue surabondante. Le travail du journaliste n’est plus d’aller collecter l’info à la source et de la vérifier mais de la filtrer et de l’analyser. Le journalisme 1.0 des médias traditionnels ajouté au journalisme 2.0 des médias sociaux conduit au journalisme 3.0. Il s’agit d’une nouvelle façon d’appréhender le monde ou plus exactement les mondes. La rédaction engage un dialogue avec son public qui devient acteur du média. Il participe à la fois aux choix des sujets traités et, le cas échéant, à la vérification de l’information. L’info devient communautaire.
Mais cette nouvelle approche n’est pas sans danger. Dans un monde où l’évolution des techniques et des sciences (intelligence artificielle, algorithmes, GAFA…) ne cesse de progresser il y a lieu d’être extrêmement vigilant sur la volonté de quelques-uns de vouloir prendre le contrôle de nos opinions et de nos émotions.
Dans quel sombre dessein ?

Marcel GAY

Pour aller plus loin

Site du forum Nancy République

Manipulation 3.0

 

Les trois conférenciers du Forum Nancy République, le 8 novembre 2018 à Nancy (photo FNR)
Les trois conférenciers du Forum Nancy République, le 8 novembre 2018 à Nancy (photo FNR)


Lire Aussi