Moselle

L’Egypte au Festival de Fameck

45 films seront présentés lors du 29ème Festival du Film Arabe, qui se déroule du 3 au 15 octobre.

C'est le beau visage de l'acteur Omar Sharif qui a été choisi pour illustrer l'affiche de cette édition.
C’est le beau visage de l’acteur Omar Sharif qui a été choisi pour illustrer l’affiche de cette édition.

Après avoir décerné le Grand Prix à deux films égyptiens, lors des deux éditions précédentes (« Clash » de Mohamed Diab en 2016, et « Whitered Green » de Mohammed Hammad en 2017), le Festival du Film Arabe de Fameck – Val de Fensch consacre sa 29ème édition (du 3 au 15 octobre) à l’Egypte, « berceau du cinéma arabe ». C’est ainsi le visage de l’acteur Omar Sharif qui occupe l’affiche de ce festival, qui donnera un coup de projecteur sur « le plus célèbre des réalisateurs égyptiens », Youssef Chahine, en projetant notamment deux de ses films, « Gare centrale » et « Le chaos ».

Organisé dans la cité lorraine, marquée par la désindustrialisation, par la Cité Sociale et la Ligue de l’enseignement – FOL Moselle, cet événement culturel permet à 15.000 festivaliers de découvrir « des bribes de vie, empreintes de fiction ou de réalité, issues de pays du Maghreb et du Moyen-Orient », avec 45 films (29 longs, 16 courts) venus d’Egypte donc, mais aussi du Maroc, d’Algérie, de Tunisie, Liban, Syrie, Palestine, Irak…

C’est « un enfant du pays », l’acteur et réalisateur Samuel Theis, originaire de Forbach, qui présidera le jury du Grand Prix (infodujour sera représenté dans le jury presse). Parmi la programmation de Fameck, on retrouve plusieurs films du Festival de Cannes, notamment « Capharnaüm » de Nadine Labaki qui a reçu le Prix du Jury (présidé par l’actrice Cate Blanchett) ; « Mon cher enfant » du Tunisien Mohamed Ben Attia, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs ; « Samouni Road » de Stefano Savona, qui a obtenu l’Œil d’or du Meilleur Documentaire ; « Sofia » de Meryem Benm’Barek, qui a reçu le prix du Meilleur Scénario dans la section Un Certain Regard ; ou encore « Shéhérazade » de Jean-Bernard Marlin (sorti récemment) sélectionné à la Semaine de la Critique et récompensé du prix Jean Vigo.

Projections, conférences, ciné-rencontre, exposition…

Outre « Capharnaüm » (sortie le 17 octobre), « Mon cher enfant » (31 octobre), « Samouni Road » (7 novembre), plusieurs autres films seront présentés à Fameck en avant-première, dont « Tazzeka » de Jean-Philippe Gaud (10 octobre) et « Yomeddine » d’Abu Bakr Shawky ( 21 novembre). Le Festival est aussi l’occasion de voir ou revoir des films remarqués dernièrement, tels « Razzia » de Nabil Ayouch, « Retour à Bollène » de Saïd Hamich, « L’insulte » de Ziad Doueiri, « Foxtrot » de Samuel Maoz, ou encore le film d’animation de Nora Twomey, « Parvana, une enfance en Afghanistan ».

Egalement au programme, une conférence de l’ historien Benjamin Stora sur l’immigration algérienne en France, une ciné-rencontre avec Nadir Dendoune (réalisateur de « Des figues en avril »), une exposition consacrée à l’Egypte antique, des spectacles à la Médiathèque, et un ciné-goûter avec le nouveau film d’animation de Michel Ocelot, « Dilili à Paris ».

Patrick TARDIT

29ème édition du Festival du Film Arabe de Fameck, qui sé déroule du 3 au 15 octobre. Programmation sur www.cinemarabe.org

Afrique,France,Grand Est,Lorraine,Monde,Moselle,