Solidarité Palestine : 250 personnes à Tomblaine (54)

Gros succès de la rencontre-débat organisée par le collectif nancéien pour la Palestine et l’AFPS de Lorraine sud.

250 personnes à Tomblaine (54) pour soutenir la cause palestinienne (DR)
250 personnes à Tomblaine (54) pour soutenir la cause palestinienne (DR)

Affluence et solidarité avec le peuple palestinien et pour la liberté de ses prisonniers politiques. 250 personnes présentes et enthousiastes, malgré une série de contretemps, avec dans un premier temps un changement de date tardif, puis la déception, avec la nouvelle « quelques heures avant » de l’annulation de la venue de la famille Tamimi.

Huit mois de prison

Après huit mois passés dans les prisons israéliennes pour la jeune Ahed Tamimi (17 ans) et sa maman, et la fatigue physique et morale qui en découle, la famille Tamimi a été portée par un énorme mouvement de sympathie lors de sa tournée en France et en Europe, avec de nombreuses sollicitations des médias.
Des milliers de contacts, d’échanges, de selfies, lors de la Fête de l’Humanité. Puis 700 personnes présentes à Nantes, 800 à Grenoble…
Ahed s’est trouvée confrontée à un gros « coup de fatigue » le matin même de la rencontre prévue à Tomblaine près de Nancy l’obligeant à prendre un peu de repos, alors même qu’elle et sa famille devaient s’envoler le lendemain pour la Grèce.

Par téléphone

Malgré la déception, il a été décidé de maintenir la rencontre, qui a connu un succès inattendu dans ces conditions. Les personnes présentes à Tomblaine ont pu entendre par liaison téléphonique Ahed et son père, longuement et chaleureusement applaudis.
Elles ont pu regarder une vidéo poignante et révoltante sur les exactions des forces israéliennes envers les habitants du village de la famille Tamimi « Nabi Saleh », village qui comme de nombreux autres ont décidé de résister, pacifiquement, malgré la répression israélienne.
Elles ont pu voir également une vidéo relatant l’historique du conflit israélo-palestinien. Un jeune artiste local a présenté un portait de Ahed avec une calligraphie qu’il a réalisé pour elle et qui lui sera remise lors d’une prochaine visite, puisqu’Ahed a promis de venir à Nancy, la prochaine fois qu’elle sera en France.
Un grand encouragement dans la lutte pour la solidarité avec le peuple palestinien, pour la reconnaissance de ses droits et le respect des traités internationaux.



Lire Aussi