Lorraine

Un accord cadre pour la préservation des ressources en eau

Il s’agit d’un accord-cadre de coopération 2017-2021 entre la région Grand Est et les Agences de l’eau pour la préservation des milieux et la protection des ressources en eau.

 

eau-et-territoires
Eau et territoires

Christèle Willer, vice-présidente à la Transition écologique et énergétique de la Région Grand Est, et les représentants des agences de l’eau – Patricia Blanc, Directrice générale de l’Agence de l’eau Seine-Normandie, Guy Dietrich, directeur général adjoint de l’Agence de l’eau Rhin-Meuse et Laurent Tessier, Directeur de la Délégation de Besançon Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse – ont signé l’accord cadre de coopération 2017-2021 pour la préservation des milieux et la protection des ressources en eau du Grand Est. La signature a eu lieu ce jeudi 16 novembre, au Festival International de la photo animalière et nature, à Montier-en-Der (52), en présence de Jackie Helfgott, Président de la Commission Tourisme de la Région Grand Est.

Sept axes d’intervention

Cet accord-cadre traduit la volonté partagée entre la Région Grand Est et les agences de l’eau de travailler en partenariat et d’agir en synergie afin de préserver et d’améliorer la qualité des eaux et de la biodiversité.
Les opérations menées dans le cadre de ce partenariat se veulent résolument ouvertes et multiples : cofinancement de projets, élaboration de stratégies communes, lancement d’appels à projets, actions de communication, de sensibilisation et d’éducation.

Cet accord cadre prévoit 7 axes d’intervention : 

  • La biodiversité,
  • La préservation des continuités écologiques,
  • La préservation et restauration des milieux aquatiques et humides,
  • L’agriculture et l’eau,
  • L’accompagnement des acteurs économiques pour réduire les impacts sur l’eau,
  • L’adaptation au changement climatique,
  • La communication, la sensibilisation et l’éducation.

Les moyens financiers cumulés mobilisables par les partenaires pour conduire les politiques, objets de cet accord cadre, sont de l’ordre de 100 millions d’euros par an. Concrètement, la préparation de cet accord cadre a permis, en 2017, d’impulser des dynamiques nouvelles à l’échelle du périmètre Grand Est et une première série d’opérations communes, et notamment, deux appels à projets :

  • L’appel à manifestation 2017 « Trame verte et bleue en faveur de la biodiversité », en association également avec la DREAL, qui vise à accompagner les porteurs de projets dans la mise en œuvre d’actions concrètes de création, de restauration ou de reconstitution de continuités écologiques à l’échelle locale.
  • – L’appel à manifestation d’intérêt « Eau et territoire », destiné à encourager les villes et villages à reconquérir les rivières bétonnées et canalisées pour en faire un atout économique, touristique et environnemental.
    Dans les mêmes perspectives, la Région Grand Est et les Agences de l’eau mettent au point une démarche commune de soutien aux filières respectueuses des ressources en eau, notamment les systèmes herbagers. Les acteurs ciblés pourront être non seulement les acteurs agricoles les collectivités, au travers des circuits courts notamment, mais aussi les industries agro-alimentaires et les structures de commercialisation.
Alsace,Champagne-Ardenne,France,Grand Est,Lorraine,