Île-de-France

Nouvelle condamnation pour les Balkany

Point-de-vue. Cinq et quatre ans de prison pour le couple Balkany, mais surtout dix ans d’inéligibilité pour le maire et son adjointe de Levallois-Perret : la justice a sanctionné la dérive mafieuse des élus.

Isabelle Balkany (capture BFM TV)
Isabelle Balkany (capture BFM TV)

Le jugement est tombé ce vendredi 18 octobre 2019. Le tribunal correctionnel a reconnu coupables de blanchiment aggravé, déclaration incomplète ou mensongère à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) Isabelle et Patrick Balkany, 72 et 71 ans, et les condamne respectivement à quatre et cinq ans de prison et à dix ans d’inéligibilité. Une peine non assortie d’un mandat de dépôt pour Isabelle Balkany « en raison de son état de santé ».
Patrick Balkany est relaxé des faits de corruption et de prise illégale d’intérêts. Les époux Balkany ont décidé d’interjeter appel.

Deux belles villas

Dans cette affaire, les Balkany sont reconnus coupables d’avoir caché au fisc une somme rondelette de 13 M€ entre 2007 et 2014 et plus précisément de n’avoir pas déclaré dans leur patrimoine deux somptueuses villas, l’une aux Antilles, l’autre au Maroc.
Cette condamnation s’ajoute à celle prononcée le 13 septembre dernier qui a valu à Patrick Balkany d’être embastillé le soir même du jugement à 4 ans de prison alors que son épouse, condamnée à 3 ans, a évité d’aller au trou du fait de sa santé fragile.

Patrick Balkany-(capture BFM TV)

Ce qui ne l’a pas empêchée, le soir même et les jours suivants, de fanfaronner à la télévision, de parader en ville et de remplacer son époux dans le fauteuil de premier magistrat de la ville de Levallois. Comme si les Balkany mari et femme étaient victimes d’une effroyable machination.
En réalité, le Parquet national financier (PNF) a qualifié Balkany de « grand fraudeur fiscal ». La justice a voulu frapper un grand coup sur ce couple qui, depuis trop longtemps, se croyait au-dessus des lois.
L’appel des deux jugements ne devrait pas empêcher Patrick et Isabelle Balkany de se représenter, au printemps prochain, aux élections municipales de Levallois. Même dans l’hypothèse où le maire actuel serait toujours détenu à la prison de la Santé.

France,Île-de-France,