Grand Est : un pacte pour l’artisanat

La Région Grand Est et la Chambre Régionale des Métiers et de l’Artisanat du Grand Est réaffirment leur partenariat en faveur de l’artisanat.

Signature du Pacte pour l'Artisanat (photo Stadler, région Grand Est)
Signature du Pacte pour l’Artisanat (photo Stadler, région Grand Est)

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, et Bernard Stalter, Président de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat du Grand Est, ont signé une convention-cadre pour réaffirmer leur partenariat en faveur de l’artisanat, ce jeudi 26 juillet 2018, dans les ateliers de torréfaction des Cafés Reck à Strasbourg.
Avec plus de 92 000 entreprises réalisant 31 milliards d’euros de chiffre d’affaires et employant 285 000 personnes dans le Grand Est, l’artisanat est un élément clé de l’économie de notre Région. Ce secteur joue un rôle social important et est présent dans les communes urbaines comme rurales en générant une réelle valeur ajoutée en Grand Est.

Convention-cadre

Fortes de ce constat, la Région Grand Est et la Chambre Régionale des Métiers et de l’Artisanat du Grand Est ont mis en place une stratégie volontariste pour soutenir la compétitivité des entreprises artisanales à travers un « Pacte régional pour l’Artisanat ». L’objectif est de renforcer le dynamisme du tissu artisanal et de contribuer au maintien de nombreux savoir-faire territoriaux et à la spécialisation économique des territoires.
La convention-cadre signée aujourd’hui s’inscrit dans ce Pacte. Ce dernier s’articule autour de deux volets :

une convention-cadre 2018-2020 entre la Région Grand Est et la Chambre Régionale des Métiers et de l’Artisanat du Grand Est, s’articulant autour de trois orientations :
– analyser les évolutions économiques et sociales du secteur de l’artisanat, à travers la mise en place d’un observatoire régional qui constituera un véritable centre de ressources « virtuel » mutualisant l’ensemble des informations et données statistiques de ce secteur,
– accompagner les entreprises artisanales lors des phases de reprise/transmission, de développement commercial, numérique et de réorganisation en matière de ressources humaines,
– le développement et la valorisation des métiers d’art, secteur fortement représenté dans le Grand Est avec 2 500 à 4 000 entreprises et ateliers recensés et comptant près de 9 000 emplois directs.

 un dispositif dédié avec « l’AMI Artisanat de demain »
Le dispositif « Artisanat de demain » vise à aider les entreprises artisanales à moderniser leurs outils de production grâce à l’intégration de nouvelles technologies et de nouveaux modes de production (par exemple : digitalisation, dématérialisation, automatisation, équipement numérique, impression 3D, etc.). Avec plus de cinq millions d’euros mobilisés par la Région sur ce dispositif, l’objectif est de renforcer la compétitivité des structures artisanales pour créer une dynamique forte sur les territoires.
« L’artisanat représente l’économie de proximité et l’emploi du quotidien. Il s’agit d’un secteur clé qui participe fondamentalement au dynamisme de notre économie et à l’attractivité de notre Région. Nous pouvons être fiers de nos artisans, qui sont profondément attachés à leur territoire et à leur outil de travail. Avec cette Convention, nous traçons, en lien avec la CRMA Grand Est, des perspectives ambitieuses pour l’Artisanat et la Région renforce sa collaboration avec un partenaire économique avec qui nous travaillons en parfaite harmonie », s’est exprimé Jean Rottner.
Pour Bernard Stalter, ce Pacte Artisanat est une réelle opportunité : « Ce programme va contribuer de manière forte et précise au développement global des entreprises artisanales du Grand Est. Qu’il s’agisse de proposer une expertise d’accompagnement ou de conseils ou d’apporter une aide financière pour la dotation d’outils innovants : il y a une réponse à chaque besoin. ».

Chiffres clés de l’artisanat dans le Grand Est

Ateliers Reck (photo Stadler, région G-E)
Ateliers Reck (photo Stadler, région G-E)

– plus de 285 000 actifs exerçant 79 métiers différents, soit 12,5 % des actifs du Grand Est, avec une part importante de jeunes (15,4 % des moins de 25 ans et 5,5 % d’apprentis)
– plus de 92 000 entreprises, réparties en 4 grandes branches : l’alimentation, le bâtiment, les services et la production1, soit 31,3 % des établissements du Grand Est,
– 8 familles de métiers : ameublement et textile, artisanat du bâtiment, artisanat d’art – bois, automobile et travail des métaux, métiers de bouche, métiers du transport, services de nettoyage et services aux particuliers.
– le chiffre d’affaires global des entreprises artisanales localisées dans le Grand-Est s’élève à 31,7 milliards d’euros, soit 11 % du chiffre d’affaires des entreprises artisanales au niveau national.

Les Cafés Reck :
En fort développement depuis 4 ans, les Cafés font pleinement partie des entreprises artisanales qui pourront profiter de ces dispositifs d’aides, d’accompagnement et de conseils pour améliorer performance et compétitivité.
Connus depuis 1884 à Strasbourg et dirigés par Thomas Riegert, les Cafés Reck écoulent leurs grains de café aux particuliers et à quelque 2 500 cafetiers, hôteliers, restaurateurs et collectivités. 100% des produits sont fabriqués en Alsace.
L’entreprise a su se différencier par la qualité des produits qu’elle propose et adopte une véritable démarche écoresponsable dans la gestion de son activité en travaillant avec des produits locaux, en réduisant ses déchets et ses emballages.
Aujourd’hui, grâce à l’acquisition d’une nouvelle machine, elle fabrique ses propres capsules (compatibles avec les grandes marques de machines à café), proposant même des capsules à d’autres torréfacteurs. Son objectif est d’atteindre 30 millions de capsules vendues en 2019.



Lire Aussi