Lorraine

Exposition Féminicides à l’Université de Lorraine

Féminicides en 2019 (UL)

Dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, ce lundi 25 novembre 2019, l’Université de Lorraine, dans le cadre de son engagement pour l’égalité homme/femme, propose différents temps forts à compter du vendredi 22 novembre 2019.

Focus sur l’exposition Féminicides

A cette occasion, des étudiants ont créé une exposition qui interpelle autour du sujet très préoccupant du féminicide. Cette exposition intitulée « Féminicides » rapporte des cas perpétrés par des (ex)compagnons depuis janvier 2019 en France et revient sur le Féminicide de masse de 1989 à Montréal. Elle sera visible du 25 novembre au 6 décembre 2019 dans 13 lieux de l’Université de Lorraine : en version intégrale dans le hall de l’UFR Sciences Humaines et Sociales à Metz et quelques panneaux seront exposés au public dans les 11 écoles d’ingénieurs de l’Université de Lorraine ainsi qu’au bâtiment Simone Veil.

Plus, ici

Le 6 décembre, l’exposition se clôturera par une projection-débat à partir du film Polytechnique, réalisé par Denis Villeneuve en 2009 pour rendre hommage aux victimes du féminicide le plus meurtrier du Canada, il y aura 30 ans jour pour jour. La projection sera suivie d’une table-ronde et d’échanges réunissant :

  • Pauline Klein, présidente de l’Association Lorraine de Sciences Sociales (AL2S),
  • Denis Roth-Fichet, directeur régional aux droits des femmes et à l’égalité femmes-hommes de la région Grand Est,
  • Catherine Stotzky, co-présidente de l’association Osez le Féminisme 57
  • Marie-Claude Tomassi, coordinatrice du programme d’accompagnement et de prévention des violences à l’AIEM/Inform’Elles.

Cette exposition a été créée par Candice Egle, Pauline Klein, Emily Kop, Pauline Léger, Solveig Lemale, Damien Losq, Émilie Martin, Anaïs Mathieu, Émeline Maury, Yan Virriat, étudiant.e.s à l’Université de Lorraine (membres de l’Association lorraine de sciences sociales- AL2S) et Sabrina Sinigaglia-Amadio, maîtresse de conférences en sociologie à Metz, membre du Laboratoire lorrain de sciences sociales (2L2S).

Plus, ici

Violences_Poster_Numeros

France,Grand Est,Lorraine,