Mauricio Camargo, nouveau directeur de l’ERPI

L’ERPI (Équipe de Recherche sur les Processus Innovatifs, EA-3767) est un laboratoire de Génie Industriel spécialisé dans l’étude des processus d’innovation.

Mauricio Camargo, directeur de l'ERPI (Photo UL)
Mauricio Camargo, directeur de l’ERPI (Photo UL)

Ses activités concernent les méthodes, les outils et les compétences permettant l’optimisation du pilotage des projets innovants dans les Grands Groupes ou dans des PME.
Rattaché au pôle scientifique EMPP – Énergie, Mécanique, Procédés, Produits, l’ERPI est membre de la Fédération de Recherche Jacques Villermaux et de l’institut Carnot ICEEL. Par ailleurs, les relations qu’entretient l’ENSGSI (Ecole de l’Innovation) avec ce laboratoire sont historiques et expliquent que l’ERPI soit situé majoritairement dans les locaux de l’école.
Avec un effectif total de 45 personnes, cette équipe pluridisciplinaire associe des spécialistes des sciences de l’ingénieur et des sciences de l’éducation et de gestion. Il est actif dans 2 fédérations de recherche internationales (IAMOT, IFAC).

Prototypage rapide

Le projet scientifique de l’ERPI porte sur les étapes amont du processus d’innovation technologique c’est-à-dire les phases allant de l’émergence des idées jusqu’aux phases préalables à la matérialisation (plans numériques ou formulation). La spécificité des approches de l’ERPI par rapport au paysage international de la recherche en innovation est de considérer le produit comme un système intégrant : les caractéristiques du produit lui-même ainsi que les éléments descriptifs de l’activité industrielle correspondante (fabrication, maintenance, distribution…).
Le laboratoire dispose d’une plateforme expérimental le Lorraine Fab Living Lab (LF2L), disposant des deux espaces physiques complémentaires tout à fait originaux qui permettent de travailler sur des projets industriels réels sous observation et de tester de nouvelles méthodologies. Le premier est un Living Lab, soit un espace d’interaction avec les utilisateurs, de tests de nouveaux concepts de produits (tests d’usage, tests par l’image). Le deuxième est un Fab Lab soit un atelier permettant de matérialiser en un temps record des idées ou des concepts afin d’évaluer leur pertinence par l’utilisation de techniques de maquettage et de prototypage rapide intégrant entre autres, les nouvelles technologies de fabrication additive et de réalité virtuelle.

Son parcours

Professeur à l’Ecole nationale en génie des systèmes et de l’innovation de Nancy (ENSGSI)/ laboratoire ERPI depuis 2013, il a été recruté en tant que maître de conférences à l’ENSGSI/ERPI en 2005 après avoir obtenu un titre de docteur en génie automatique de l’Université de Valenciennes. Ingénieur chimiste de l’Université Nationale de Colombie en 1995, il a travaillé dans l’industrie textile pendant 5 ans. Il a aussi obtenu un diplôme en Management de la Technologie et de l’innovation en 1997 (Simon Fraser University, Vancouver) avant de rejoindre l’ENIM en 2000 pour obtenir un Mastère en Management de projet et logistique.

Ses thématiques de recherche et d’enseignement
Ses travaux s’inscrivent dans deux champs scientifiques : le génie de procédés et le génie industriel. Ainsi, les thèmes de recherche qu’il porte au sein de l’ERPI sont : la conception de méthodes facilitant le pilotage de projets d’innovation et l’aide à la décision multicritères en conception de produit-procédé-filière industrielle (modélisation et optimisation multi-objectifs).
Ses activités d’enseignement portent quant à elles sur l’ingénierie de l’innovation, l’analyse multicritères, la prospective technologique et le management des ressources technologiques.

Son projet à la tête du la laboratoire
• Consolider la croissance et la visibilité que l’ERPI a gagné ces dernières années pour qu’il devienne un référant international dans le domaine de l’innovation technologique.
• Renforcer les partenariats industriels/ institutionnels forts que nous avons sous la forme de chaires industrielles et partenariales et de laboratoires communs notamment.