Nancy : premières formations médicales transfrontalières

Ce projet d’un montant de 4,7 M€ sera officiellement lancé

Radio du torse d'un patient reçue sur une tablette numérique. Shutterstock
Radio du torse d’un patient reçue sur une tablette numérique. Shutterstock

le 2 juillet 2O18.

 

« NHL-ChirEX », le premier projet européen de formation médicale transfrontalière, porté par l’Université de Lorraine, la faculté de médecine et son doyen, Marc Braun, épaulés par Thomas Fuchs-Buder (anesthésiste-réanimateur), Bernard Namour (biochimiste) du CHRU de Nancy et Guillaume Vogin (radiothérapeute) de l’Institut de Cancérologie de Lorraine, sera lancé officiellement ce lundi 2 juillet 2018.

Financé à hauteur de 4.7 millions d’€ par l’UE et approuvé par l’Autorité de Gestion Programme INTERREG de la Grande Région, le coup d’envoi de « NHL-ChirEX » rassemblera de nombreuses personnalités :

Pierre Mutzenhardt, président Université de Lorraine et Université de la Grande Région
Manfred J.Schmitt, président Université de la Sarre
Marc Braun, doyen Faculté de Médecine de l’Université de Lorraine
Mr Menger, doyen Faculté de Médecine de Homburg
Laurent Hénart, maire de Nancy et président Conseil de Surveillance CHRU de Nancy
Carole Cretin, directrice de la stratégie, ARS Grand Est
Bernard Dupont, directeur général CHRU de Nancy
Francois Werner, maire de Villers-les-Nancy, vice-président Grand Nancy et Grand Est
André Rossinot, président Grand Nancy
Jean-Luc Bohl, président Metz Métropole, 1er vice-président Grand Est
Pendant les quatre prochaines années, « NHL-ChirEX » accordera une place privilégiée à la collaboration transfrontalière entre les facultés de médecine de Hombourg/Sarre, Liège et Nancy et les autres partenaires. Sont visées d’autres actions comme : les thèses en cotutelle, l’élargissement des enseignements à d’autres spécialités, la mise en route de projets de recherche voire la définition des parcours patients transfrontaliers.

L’élaboration du programme NHL-ChirEx se fera le mardi 3 juillet au cours d’une journée de travail en ateliers à l’Hôpital Virtuel de Lorraine avec pour objectif de répondre aux besoins d’une génération de médecins « sans frontières » partageant une expertise commune au service des patients transfrontaliers.

L’Université de Lorraine s’est associée à l’Université et au CHU de Liège (Belgique), l’Université de la Sarre et le CHRU de Hombourg/Sarre (Allemagne) et le Centre National de radiothérapie du Grand-Duché (Luxembourg). Trois opérateurs méthodologiques sont associés à ce projet : l’Institut de Cancérologie de Lorraine, l’Université de la Grande Région et la Médecine Universitaire de l’Université Johannes Gutenberg de Mayence.



Lire Aussi