Vosges

La Région Grand Est lance sa politique agricole de montagne

Des élus ont lancé la politique agricole de montagne en Grand Est, ce dimanche 21 juillet 2019 à Saulxures-sur-Moselotte (88), à l’occasion de la Fête de la Vosgienne.

Lancement politique montagne (photo Région Grand Est)

La Région Grand Est a fait le choix de s’engager dans une politique dynamique en faveur de l’agriculture de montagne. Cette stratégie régionale déclinée sur la période 2018-2020, est construite autour des trois objectifs suivants :

 maintenir la compétitivité et la modernisation des exploitations en accompagnant les agriculteurs dans l’amélioration de leurs performances (économiques, environnementales, sociales) afin de préserver une agriculture de montagne viable, vivante et transmissible,
 développer des marchés et des nouvelles dynamiques de développement agricole en soutenant la vente directe de produits fermiers, la promotion de l’agriculture et des produits fermiers issus du Massif Vosgien,
 aménager durablement le territoire de montagne en luttant contre l’enfrichement et l’abandon d’espaces pour préserver la biodiversité, améliorer le cadre de vie et valoriser les espaces naturels.

Rappelons que les exploitants agricoles situés en zone de montagne bénéficient également de bonifications via d’autres dispositifs d’accompagnement de la Région Grand Est tels que les aides à l’installation et les aides aux investissements.

L’agriculture en zone de massif vosgien

Le Massif Vosgien s’étend sur les régions Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté regroupant 7 départements et 736 000 hectares. La partie alsacienne et lorraine compte 655 000 hectares et 524 communes. Avec environ 600 000 habitants, dont 92 % résident dans le Grand Est, le Massif des Vosges est la zone de montagne la plus densément peuplée de France. L’occupation des sols se caractérise par une surface forestière importante (60 % de la superficie) qui limite fortement l’activité agricole, notamment au centre du massif. Sur l’ensemble du massif des Vosges, la Surface Agricole Utile (SAU) représente seulement 18 % de la surface du territoire compte tenu de l’emprise de la forêt. L’agriculture de montagne est ainsi soumise à des contraintes fortes et est souvent fragilisée (altitude plus élevée et climats en conséquence, terrains en forte pente, etc.). Au total plus de 5 000 exploitations sont situées dans le massif vosgien sur les versants lorrains et alsaciens. L’élevage bovin et surtout laitier est prépondérant dans le cœur du massif. L’ensemble des élevages valorise 80 % de la SAU du massif.

Le soutien régional

Plus de 620 000 euros ont d’ores et déjà été attribué à 45 exploitants pour soutenir l’agriculture de la montagne vosgienne lors de la Commission Permanente du 22 mars 2019.

Etaient présents : Pascale Gaillot, Vice-Présidente de la Région Grand Est déléguée à l’Agriculture et à la Viticulture, Patrick Bastian, Président de la Commission Agriculture et Forêt de la Région Grand Est, Daniel Grémillet, Vice-Président de la Commission Agriculture et Forêt, Sénateur des Vosges, Jean Notat, Vice-Président de la Commission Agriculture et Forêt, Jérôme Mathieu, Vice-Président de la Chambre Régionale d’Agriculture Grand Est, Florent Campello, Président de l’Organisme de Sélection de la race bovine Vosgienne, et Claude Schoeffel, Président de l’Association pour l’appui aux producteurs fermiers de munster et autres produits laitiers de montagne, mais aussi Christophe Naegelen, Député, François Vannson, Président du Conseil Départemental des Vosges, et de Denise Stappiglia, maire de Saulxures-sur-Moselotte.

Lancement de la politique de montagne (Photo Région Grand Est)
Alsace,Champagne-Ardenne,France,Grand Est,Lorraine,Vosges,