Vosges

Gérardmer fait son printemps du cinéma

Pierre Jolivet, Valérie Bonneton, Deborah François, Guillaume de Tonquédec, et bien d’autres seront aux Rencontres du Cinéma, où 18 films seront projetés en avant-première.

Au bord du lac, joli décor de cinéma, les cinéphiles vont s'enfermer pendant quatre jours pour voir des films.
Au bord du lac, joli décor de cinéma, les cinéphiles vont s’enfermer pendant quatre jours pour voir des films.

C’est une belle affiche au charme rétro qui a été choisie pour les 23èmes Rencontres du Cinéma de Gérardmer, qui se dérouleront du 2 au 5 avril. En plus de vingt ans, ces Rencontres auront accueilli près de 3.000 professionnels, 42.000 spectateurs, projeté 376 films… Et ça continue, puisque 18 films seront présentés en avant-première lors de cette 23ème édition organisée, comme les précédentes, par l’Association des Cinémas Indépendants de l’Est, les Distributeurs de films, l’Office de Tourisme Intercommunal des Hautes-Vosges, et la Ville de Gérardmer.

Pendant quatre jours, professionnels et spectateurs pourront voir quatre à cinq films par jour, au cinéma du Casino. « Nous réussissons à bâtir un programme qui tient ses promesses avec des films très divers, ce qui prime c’est un savant mélange entre les films, les distributeurs, les équipes… », précise Denis Blum, responsable de la programmation. « Comme tous les ans, il y a un certain nombre de films français et de nationalités différentes, dans un même souci d’être éclectique, en fonction des sorties. Nous veillons à ce qu’il y ait un renouvellement des distributeurs de films, mais ce qui fait le choix c’est l’actualité des films, avec toujours le même problème du Festival de Cannes, dont la sélection sera annoncée après les Rencontres », ajoute Denis Blum.

En effet, encore dans l’espoir d’être sélectionnés sur la Croisette, certains films ne sont donc pas montrés ailleurs avant. Mais cela n’empêche pas Gérardmer d’avoir une belle programmation d’année en année, ainsi que des invités prestigieux, puisque sur 18 films, la moitié seront projetés en présence de leurs réalisateurs ou réalisatrices, actrices et acteurs. Ainsi, Gérardmer accueillera pour la première fois les comédiens Déborah François, Guillaume de Tonquédec, Valérie Bonneton qui viendra avec le réalisateur Ivan Calbérac pour « Venise n’est pas en Italie » où elle partage l’affiche avec Benoît Poelvoorde.

Trois films soutenus par la Région Grand Est

Valérie Bonneton est également au générique d’un des films les plus attendus du printemps, « Nous finirons ensemble », la suite des « Petits mouchoirs » de Guillaume Canet, dans lequel il a réuni sa bande habituelle (Cluzet, Cotillard, Lellouche, Magimel, Lafitte…). Un film qui figure bien sûr au programme des Rencontres de Gérardmer, puisqu’à chaque printemps, y sont projetés des longs-métrages qui font bien souvent l’actualité cinématographique des mois suivants. Le public aura notamment la chance de découvrir trois premiers films tournés par des réalisatrices qui, toutes, viendront présenter leur film dans les Vosges : Elise Otzenberger (« Lune de miel »), Audrey Diwan (« Mais vous êtes fous »), et Mélanie Auffret (« Roxane ») qui a dirigé Guillaume de Tonquédec en éleveur breton enseignant le théâtre à ses poules !

Une partie du film "Les Crevettes Pailletées" a été tourné à Strasbourg.
Une partie du film « Les Crevettes Pailletées » a été tourné à Strasbourg.

Trois films soutenus par la Région Grand Est seront également projetés en présence de leurs réalisateurs : Samuel Tilman pour le polar « Une part d’ombre », Romain Cogitore sera accompagné de Déborah François pour « L’autre continent », et Cédric Le Gallo viendra avec une partie des acteurs qu’il a dirigé dans « Les crevettes pailletées ». Après le succès l’an passé du film de Gilles Lellouche, « Le grand bain », on retrouvera des mecs dans une piscine avec cette comédie, tournée en partie à Strasbourg, l’histoire d’une équipe masculine de water-polo, gay, « davantage motivée par la fête que la compétition ».

Sont encore annoncés, le cinéaste Pierre Jolivet (« Fred », « En plein cœur », « Ma petite entreprise »…) qui viendra présenter son nouveau film, « Victor et Célia », et le réalisateur Antoine Russbach pour « Ceux qui travaillent », un drame social tourné avec Olivier Gourmet. Au programme également : un film venu de Macédoine (« Dieu existe, son nom est Petrunya »), un manga japonais (« Je veux manger ton pancréas »), un drame argentin (« Joel »), une coproduction guatémaltèque (« Tremblements »), et deux biopics consacrés à des danseurs, le Cubain Carlos Acosta (« Yuli ») et l’étoile Rudolph Noureev.

Toutes les séances ouvertes au public

« Au départ, c’est une manifestation destinée aux professionnels du cinéma, avec une participation régionale forte, il n’y avait pas ce style de rendez-vous des distributeurs pour les exploitants, qui permet aux professionnels de voir beaucoup de films ; mais nous avons cette chance de pouvoir voir les films avec un public non-professionnel, c’est le concept de démarrage des Rencontres », précise Thierry Tabaraud, « Nous avons aussi un public fidèle, il y a un vrai engouement du public géromois pour ces Rencontres. Les spectateurs découvrent une diversité inégalée, et il n’y a que lorsque les réalisateurs présentent leur film à un vrai public qu’ils constatent la perception de leur film ».

Comme « un signe de reconnaissance », le modèle des Rencontres a d’ailleurs été décliné dans d’autres régions de France, en Bretagne, dans le Nord, à Avignon… En deux décennies, les fans de ciné ont bien compris que ce rendez-vous du printemps à Gérardmer était l’occasion de voir un bon lot de films bien avant leur sortie, toutes les séances étant ouvertes librement au public, à des tarifs particulièrement attractifs (6€ la séance, 15€ le pass journée).

Les Rencontres de Gérardmer 2019 à peine terminées, la Perle des Vosges sera toute en jaune le lendemain, samedi 7 avril, pour l’autre grand rendez-vous printanier, la grande Fête des Jonquilles.

Patrick TARDIT

Programme

Mardi 2 avril

Valérie Bonneton viendra avec le réalisateur Ivan Calbérac pour « Venise n’est pas en Italie » où elle partage l’affiche avec Benoît Poelvoorde.
Valérie Bonneton viendra avec le réalisateur Ivan Calbérac pour « Venise n’est pas en Italie » où elle partage l’affiche avec Benoît Poelvoorde.

13h30 – Coeurs ennemis (Drame)

15h25 – Joel (Drame)

17h15 – Dieu existe, son nom est Petrunya (Drame)

19h30 – Venise n’est pas en Italie (Comédie), en présence du réalisateur Ivan Calbérac et de l’actrice Valérie Bonneton

Mercredi 3 avril

09h00 – Yuli (Biopic)

11h00 – Ceux qui travaillent (Drame), en présence du réalisateur Antoine Russbach

14h30 – Noureev, le corbeau blanc (Biopic)

17h00 – Une part d’ombre (Thriller), en présence du réalisateur Samuel Tilman

19h30 – Victor et Célia (Comédie), en présence du réalisateur Pierre Jolivet

Jeudi 4 avril

09h00 – Nous finirons ensemble (Comédie dramatique)

11h30 – L’autre continent (Romance, drame), en présence du réalisateur Romain Cogitore et de l’actrice Déborah François

14h45 – L’Atelier des sorties proposé par le SCARE

17h00 – Tremblements (Drame)

Guillaume de Tonquédec incarne un éleveur de poules breton dans le premier film de Mélanie Auffret, « Roxane ».
Guillaume de Tonquédec incarne un éleveur de poules breton dans le premier film de Mélanie Auffret, « Roxane ».

19h30 – Roxane (Comédie), en présence de la réalisatrice Mélanie Auffret et de l’acteur Guillaume de Tonquédec

Vendredi 5 avril

09h45 – Greta (Thriller)

11h45 – Mais vous êtes fous (Drame), en présence de la réalisatrice Audrey Diwan

14h45 – Les crevettes pailletées (Comédie), en présence d’un des réalisateurs Cédric Le Gallo, et des acteurs Geoffrey Couët, Michaël Abiteboul, Roland Menou et Félix Martinez

17h15 – Je veux manger ton pancréas (Drame)

19h30 – Lune de miel (Comédie), en présence de la réalisatrice Elise Otzenberger

23èmes Rencontres du Cinéma de Gérardmer, du 2 au 5 avril 2019. Informations et programmation : www.rencontres-du-cinema.com

Suite des « Petits mouchoirs », le film de Guillaume Canet « Nous finirons ensemble » est parmi les plus attendus de ce printemps. Projection unique aux Rencontres, le jeudi 4 avril à 9h00.
Suite des « Petits mouchoirs », le film de Guillaume Canet « Nous finirons ensemble » est parmi les plus attendus de ce printemps. Projection unique aux Rencontres, le jeudi 4 avril à 9h00.
France,Grand Est,Lorraine,Vosges,