CCN Ballet de Lorraine : Festivités #1, #2 et #3

Le CCN-Ballet de Lorraine propose trois programmes aussi riches que très différents et invite à (re)découvrir quelques pièces emblématiques de son répertoire actuel.

Outre le mystérieux et multi-facettes Plaisirs inconnus qui constitue une riche combinaison à lui tout seul, les autres programmations invitent à des associations originales à même de renouveler le regard sur chacune des œuvres à nouveau présentées, comme autant de petites madeleines à déguster sans modération !

FESTIVITÉS #1

26 février 2019 à 20h – Opéra national de Lorraine
Plaisirs inconnus

Plaisirs inconnus (Photo Laurent Philippe)
Plaisirs inconnus (Photo Laurent Philippe)

5 chorégraphes mystères
Première mondiale au théâtre Sadler’s Wells de Londres dans le cadre de Dance Umbrella le 7 octobre 2016. Chorégraphie : anonymes x 5
Musique : anonymes x 6
Lumières : anonymes x 1
Costumes : anonymes x 6
Scènographie : anonymes x 2

24 danseurs / 75 minutes

Plaisirs inconnus est une soirée à découvrir complètement « à l’aveugle » : fi des noms, réputations et autres titres de gloire.
Une carte blanche offerte aux artistes comme aux spectateurs pour déconnecter la création de la signature de ses auteurs, et libérer ainsi la danse du carcan du marketing et des modes. En quoi le nom d’un chorégraphe influence-t-il le rapport du public à son œuvre ?
Cinq chorégraphes de différentes générations – quatre femmes et un homme – se sont prêtés au jeu : serez-vous capables de reconnaître leur patte tout en ignorant leur identité ? Résisterez-vous à la tentation de découvrir qui se cache derrière le rideau ?

« Ce projet offre à des chorégraphes reconnus l’opportunité de créer une œuvre de 12-15 minutes sans la «signer» comme c’est généralement le cas… Ces créations uniques mais anonymes sont spécialement commandées pour la soirée par des partenaires coproducteurs, qui ont tous accepté que ces œuvres soient présentées de manière anonyme. L’idée est d’offrir aux artistes l’opportunité de créer une pièce pour un grand groupe de danseurs du Centre Chorégraphique National – Ballet de Lorraine, libre de tout bagage historique ou lié à leur réputation.

FESTIVITÉS #2

Le Surréalisme au service de la révolution
Chorégraphie : Marcos Morau Dukowshka
The Fugue
Chorégraphie : Twyla Tharp
Nine Sinatra Songs Chorégraphie : Twyla Tharp
1er mars 2019 à 20h et 3 mars 2019 à 15h – Opéra national de Lorraine

Le surréalisme (photo Laurent Philippe)
Le surréalisme (photo Laurent Philippe)

Première le 3 mars 2016 à l’Opéra national de Lorraine.
Mise en scène et chorégraphie : Marcos Morau Dukowshka
Assistants : Lorena Nogal et Ariadna Montfort
Musique : Akira Rebelais, Benjamin Britten
Percussionniste : Grégory Terendij Lumières : Bernat Jansà
Scénographie, costumes : La Veronal, réalisés par l’atelier costumes du CCN – Ballet de Lorraine
Dramaturgie : Roberto Fratini

16 danseurs + 1 musicien / 35 minutes

Marcos Morau Dukowshka s’est s’inspiré des artistes du surréalisme et en particulier de Luis Buñuel.
Son monde onirique, sa pensée critique et politique, son environnement culturel et sa passion du tambour, instrument très présent dans le folklore de sa région natale Bajo Aragón, ont été une source d’impulsion pour cette pièce.
Le tambour doit être entendu selon Marcos Morau Dukowshka comme un acte de pratique collective, une forme de système de communication où la diversité devient communauté, un instrument qui comme l’évoque Buñuel fait trembler le sol sous nos pieds et peut devenir le phénomène porteur d’une révolution.

The Fugue

Première le 1er août 1970 par Twyla Tharp Dance and Dancers – University of Massachusetts, Amherst. Entrée au répertoire du CCN – Ballet de Lorraine le 12 novembre 2015 à l’Opéra national de Lorraine.

Chorégraphie : Twyla Tharp
Remontée par Richard Colton
Lumières originales : Jennifer Tipton
3 danseurs / 13 minutes

Basée sur L’Offrande musicale de Jean Sébastien Bach, The Fugue est construite autour d’un thème à vingt temps, décliné en vingt variations.
Un certain nombre de renversements, d’inversions, de répétitions, de manipulations rythmiques et de « reséquençages » viennent modifier ce thème. Chacun des trois interprètes représente un registre musical : basse, alto, soprano. La seule « musique » que l’on entend est le son des pas des danseurs sur une scène amplifiée.

Nine Sinatra Songs

Première le 15 Octobre 1982 par la Twyla Tharp Dance au Queen Elizabeth Theatre de Vancouver.
Entrée au répertoire du CCN – Ballet de Lorraine le 12 novembre 2015 à l’Opéra national de Lorraine.

Chorégraphie : Twyla Tharp
Remontée par Richard Colton
Costumes originaux : Oscar de la Renta avec l’atelier costumes du CCN – Ballet de Lorraine
Lumières originales : Jennifer Tipton
Scénographie originale : Santo Loquasto
Musique : chansons interprétées par Frank Sinatra

14 danseurs / 28 minutes

FESTIVITÉS #3

Murmuration
Chorégraphie : Rachid Ouramdane
In the Upper Room
Musique : Philip Glass – Chorégraphie : Twyla Tharp
7 mars, 8 mars 2019 à 20h et 10 mars 2019 à 15h – Opéra national de Lorraine

Murmuration

Murmuration (Photo Laurent Philippe)
Murmuration (Photo Laurent Philippe)

Première le 29 juin 2017 à l’Opéra national de Lorraine.
Chorégraphie : Rachid Ouramdane
Musique : Jean-Baptiste Julien
Lumières : Stéphane Graillot
Costumes : La Bourette
Assistante chorégraphique : Agalie Vandamme avec la complicité de Maud Blandel

24 danseurs / 30 minutes

« L’écriture faussement brouillonne pour des grands ensembles que je développe depuis quelques années s’appuie sur l’accumulation de motifs chorégraphiques enchaînés à très grande vitesse qui invente une danse où tout échappe au regard et propose ainsi une métaphore du vivant. Cette écriture révèle la singularité de chaque personne sur scène et raconte en creux la façon dont il nous faut tous négocier au quotidien pour trouver notre place parmi les autres. Ce concentré de danse invente un environnement sous tension, où la relation entre l’individu et le groupe ne cesse de se réinventer. Affirmer sa singularité et avoir le courage de porter sa différence me semblent nécessaire dans une période où l’Autre fait peur et est stigmatisé.

In the Upper Room

Création mondiale le 28 août 1986 par la Twyla Tharp Dance Company au Festival de Ravinia.
Entrée au répertoire du CCN – Ballet de Lorraine, le 4 avril 2013 à l’Opéra national de Lorraine.
Musique : Philip Glass – In the Upper Room Commande de la Twyla Tharp Dance Company©1986 Dunvagen Music Publishers Inc. Used by permission
Chorégraphie : Twyla Tharp
Remontée par : Richard Colton
Conception originale des costumes : Norma Kamali Lumières : Jennifer Tipton

13 danseurs / 40 minutes

In the Upper Room est un magnifique ballet de quarante minutes qui nécessite une énergie inépuisable et capte l’urgence et la vigueur du paysage contemporain avec un style merveilleusement unique. La chorégraphie associe le vocabulaire classique avec des inflexions modernes et athlétiques.

Ballet de Lorraine
Festivités du Ballet de Lorraine

TARIFS
De 12€ à 35€ (selon catégorie choisies et réductions accordées)

COMMENT RÉSERVER

Au CCN – Ballet de Lorraine : la billetterie est ouverte au public les lundis, mercredis et vendredis de 14h à 18h30 et du lundi au vendredi de 14h à 18h30 un mois avant la première représentation à l’Opéra national de Lorraine. Sur internet : ballet-de-lorraine.eu / fnacspectacles.com / digitick.com

Par téléphone : 03 83 85 69 08
À l’Opéra national de Lorraine : les jours de spectacle, une heure avant le début des représentations.

EN TOURNÉE

Plaisirs inconnus – 5 chorégraphes mystères

02/04/2019 – La Coupole – Saint-Louis

Le Surréalisme au service de la révolution – Chorégraphie : Marcos Morau Dukowshka

19 et 20/03/2019- Théâtre – Maastricht (Pays-Bas)

05/04/2019 Opéra – Saint-Etienne

Murmuration – Chorégraphie : Rachid Ouramdane 05/04/2019 Opéra – Saint-Etienne

ADRESSES UTILES

CCN – Ballet de Lorraine, 3 rue Henri Bazin – 54000 Nancy