Edition du mardi 30 mai 2017

    Nancy : Deux ados contraints de se jeter de nuit dans la Meurthe

    Ils ont été tabassés par deux individus qui ont été interpellés par la police au terme d’une rapide enquête.

    une-enquête-de-la-brigade-contre-les-violences-urbaines

    Une enquête de la Brigade contre les violences urbaines

    C’est l’Est Républicain qui donne l’info. Deux adolescents de 15 et 17 ans, des demi-frères domiciliés à Tomblaine, dans la banlieue de Nancy, ont été agressés dans la nuit de vendredi à samedi dernier (18 au 19 novembre 2016). Ils étaient en slip, transis de froid, quand un automobiliste intrigué par à la vue de ces jeunes visiblement apeurés a donné l’alerte.
    Aux policiers qui les ont interrogés, les deux frères racontent qu’ils ont été abordés par deux individus, près du château de la Meurthe, à Saint-Max, autre banlieue de Nancy. Les inconnus, apparemment bien avinés, les ont tabassés, leur ont volé chaussures, vêtements et téléphone portable. Puis, ils les ont obligés à marcher, pieds nus sur plus d’un kilomètre, dans la nuit, avant de les rouer encore de coup et de les obliger à se jeter dans les eaux glacées de la Meurthe.
    Les deux frères ont réussi à rejoindre la rive opposée où ils ont été repérés par un automobiliste.
    L’enquête menée par la Brigade contre les violences urbaines (BVU) n’a pas trainé. Hier les deux agresseurs présumés ont été interpellés. Il s’agit d’un jeune de 23 ans domicilié à Malzéville et d’un Nancéien de 24, bien connus des services de police. Ils encourent une lourde peine de prison pour tentative d’homicide et vol aggravé.

    Lire Aussi