Edition du samedi 21 octobre 2017

Dotations aux collectivités : prendre un peu de hauteur !

Sur son blog, Christian Eckert, secrétaire d’Etat au Budget, affirme que « le débat sur les dotations de l’Etat aux collectivités territoriales est pour [lui] un exemple de manque de sérieux de la classe politique. »

christian-eckert-secretaire-etat

Christian Eckert, secrétaire d’Etat au Budget

Il écrit : « Tout le monde stigmatise la dépense publique de la France (il y aurait là aussi un peu de vérités à rétablir, mais ce sera pour une autre fois !).
Environ un quart de la dépense publique en France est celle des collectivités locales (communes, intercommunalités, départements, régions…). Diminuer la dépense publique passe donc aussi par la réduction des dépenses des collectivités locales. La progression de ces dépenses a longtemps été très forte (près de 4% par an).
L’Etat a donc décidé de réduire les dotations aux collectivités locales (Ces dotations sont environ un tiers de leurs recettes). Indéniablement, cela les a conduits à réduire le rythme d’augmentation de leurs dépenses (moins de 1%). »

Tableau édifiant

« J’entends ici ou là que ce serait un étranglement et que l’asphyxie serait proche… le tableau ci-dessous est édifiant. Les dotations prennent en compte la population. Si celle-ci progresse un peu, les dotations reçues AUGMENTENT, nonobstant la diminution globale des transferts de l’Etat.
De plus, les dispositifs de péréquation sont renforcés, et les communes comme les nôtres en sont généralement bénéficiaires.
Le tableau ci-dessous est également révélateur de la principale caractéristique des dotations de l’Etat aux collectivités : leur incohérence. Comment justifier qu’à Landres, l’Etat verse 159 € par habitant, alors qu’à Tucquegnieux, c’est 235, à Joeuf 300 et à Mont-Saint-Martin 459 ! Le seul regret que j’ai est de na pas avoir convaincu mon Gouvernement que la réforme des dotations de l’Etat était plus importante que leur réduction. La droite globalement et certains nantis à gauche s’y sont opposés ! Il faudra y revenir ! »

Bonne lecture de ce tableau (concernant les communes du Pays-Haut de Meurthe-et-Moselle):

 

  2016 2017 EVOLUTION
COMMUNE POP DGF 2016 TOTAL DOTATIONS Dot/h TOTAL DOTATIONS Dot/h DELTA %
TUCQUEGNIEUX 2 590 617 128 238 609 296 235 -7 832 -1,27
JOEUF 6 746 2 041 101 303 2 023 553 300 -17 548 -0,86
JOUDREVILLE 1 219 347 683 285 345 959 284 -1 724 -0,50
LONGUYON 5 610 1 720 996 307 1 719 862 307 -1 134 -0,07
PIENNES 2 547 588 609 231 588 773 231 +164 +0,03
AUBOUE 2 600 819 404 315 824 007 317 +4 603 +0,56
VILLERUPT 9 592 3 008 019 314 3 027 418 316 +19 399 +0,64
AUDUN LE ROMAN 2 540 592 328 233 598 974 236 +6 646 +1,12
THIL 1 676 364 614 218 370 128 221 +5 514 +1,51
MONT SAINT MARTIN 8 099 3 599 566 444 3 719 325 459 +119 759 +3,33
LANDRES 1 097 166 964 152 174 701 159 +7 737 +4,63
TRIEUX 2 440 433 851 178 455 232 187 +21 381 +4,93

Lire Aussi