Edition du samedi 21 octobre 2017

Le Républicain Lorrain sera imprimé à Nancy

Le nouveau responsable du pôle presse du Crédit Mutuel, Philippe Carli, a donné l’information aux salariés, ce jeudi, en précisant que 60 emplois seraient supprimés à Woippy.

Le RL bientôt imprimé à Nancy-Houdemont

Le RL bientôt imprimé à Nancy-Houdemont


Le rapprochement des titres lorrains de la presse quotidienne régionale (PQR) est en marche. Ce jeudi 7 septembre 2017, le nouveau responsable du pôle presse du Crédit Mutuel, Philippe Carli, a rencontré les représentants du personnel du Républicain Lorrain pour leur faire part de sa décision de fermer site d’impression de Woippy. Une fermeture qui s’accompagnera de la suppression d’une soixantaine d’emplois.
L’impression du journal sera confiée, au cours du premier semestre 2018 à l’Est Républicain, à Nancy-Houdemont (54) et passera alors au format tabloïd. Cette décision entraînera un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) au Républicain Lorrain et un plan de départs volontaires à l’Est Républicain limité, pour ce dernier entre 10 et 20.
Cette restructuration ne concerne « pour l’instant » que la partie imprimerie des quotidiens lorrains. Mais cela pourrait évoluer.

31 M€ de pertes

Selon les syndicats, Philippe Carli a écarté le transfert des autres services du journal vers Houdemont. Quant au bâtiment du RL à Woippy, aucune décision ne semble avoir été prise et dépendra « des opportunités » qui se présenteront.
Dans un communiqué, l’intersyndicale précise que la nouvelle direction du pôle presse du Crédit Mutuel « exclut la perspective d’une fusion des titres qui doivent conserver leur ADN. »
Il ajoute : « L’actionnaire justifie sa décision par l’ampleur des pertes du pôle Presse du Crédit Mutuel, estimées à 55 millions d’euros en 2016, et particulièrement par celles des trois titres de Lorraine, qui s’élèvent à 31 M€. L’économie générée par la suppression de l’imprimerie du Républicain Lorrain (coûts salariaux et réduction des charges fixes) devrait s’élever à 9 M€ par an. En parallèle, l’entreprise devrait ouvrir un plan de gestion prévisionnelle des emplois et compétences (GPEC) pour préparer l’avenir et ‘’anticiper les nouveaux métiers’’ de la presse ».

Philippe Carli participera le 28 septembre prochain à la réunion du Comité d’entreprise, qui devrait être suivie d’une assemblée générale du personnel convoquée par la Direction.

Lire Aussi