Montigny : Heaulme définitivement condamné

La cour d’assises des Yvelines a condamné à la perpétuité le « routard du crime » pour le meurtre de deux enfants en 1986.

Francis Heaulme en 1983 (INA)
Francis Heaulme en 1983 (INA)

« Montigny, c’est pas moi ». C’est par ces quelques mots que s’est terminée l’audience du procès en appel de Francis Heaulme, accusé des meurtres de Cyril Beining et Alexandre Beckrich, 8 ans tous les deux, massacrés à coups de pierre le 27 septembre 1986 à Montigny-lès-Metz (57).
Déjà condamné pour cette affaire par la cour d’assises de la Moselle en mai 2017, Francis Heaulme avait décidé de faire appel. C’est la cour d’assises des Yvelines qui a donc repris le dossier. Au terme de plusieurs jours de procès, l’avocat général Guirec Le Bras a demandé aux jurés de « donner un visage à celui qui a fait disparaître les enfants. »
On lira ci-dessous notre longue enquête sur cette affaire vieille de 32 ans, émaillée d’une kyrielle de rebondissements.

M.G.

Heaulme condamné à la perpétuité

Heaule aux assises de la Moselle

Une enquête mal ficelée : l’exemple de Montigny-les-Metz



Lire Aussi