Suède
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Covid-19 : Nouvelles suspicions sur les vaccins

En France, la Commission des affaires sociales du Sénat rejette la vaccination obligatoire pour tous. Au Danemark et en Suède, le vaccin Moderna est suspendu pour les plus jeunes.

vaccination-pixabay
Pixabay

L’agence de santé suédoise vient d’annoncer qu’elle suspendait l’utilisation du vaccin pour les moins de 30 ans après avoir constaté une augmentation des myocardites et des péricardites chez les personnes vaccinées. Ces affections impliquent une inflammation du cœur ou de sa paroi. L’agence précise que le risque d’être touché est « très faible ».
Quant au Danemark, le vaccin Moderna est suspendu pour les moins de 18 ans en vertu du principe de précaution. Là encore « les données préliminaires » donnent à penser qu’il existe un risque accru d’inflammation cardiaque après une vaccination au Moderna estime l’Autorité sanitaire danoise dans un communiqué.
Rappelons que le Danemark a annoncé ce lundi qu’il n’allait plus utiliser le vaccin de Johnson & Johnson à cause de possibles effets secondaires graves, et cela, malgré les feux verts du régulateur européen et de l’OMS. Le pays avait déjà décidé d’abandonner le vaccin d’AstraZeneca pour les mêmes raisons.
La Norvège recommande déjà le vaccin Pfizer aux mineurs et la Finlande devrait suivre les recommandations de la Suède et du Danemark ce jeudi 7 octobre 2021.

Vaccination obligatoire pour tous, rejetée

La proposition de loi des sénateurs socialistes, qui prévoit d’ajouter la covid-19 à la liste des vaccins obligatoires, n’a pas été adoptée ce 6 octobre en commission des affaires sociales. Dans ces conditions, le texte a peu de chances d’être adopté en séance le 13 octobre. Une majorité de sénateurs a considéré qu’il fallait continuer à convaincre les dernières personnes, plutôt que d’imposer une obligation.
On sait que la loi du 5 août, adoptée en urgence par le Parlement cet été, a déjà imposé l’obligation de vaccination contre le SARS-CoV-2 pour les personnels de santé. Dans la continuité de leurs idées défendues en juillet, le groupe PS a déposé une proposition de loi « instaurant la vaccination obligatoire contre le SARS-CoV-2 ».
Pour ajouter à la confusion, la Haute Autorité de Santé (HAS) recommande ce mercredi 6 octobre 2021 une « élargissement du périmètre de la dose de vaccin » pour les personnels les plus à risque. Autrement dit pour les soignants. Raison ? « L’efficacité vaccinale baisse progressivement dans le temps à partir du 6ᵉ mois après la primo vaccination complète : les dernières études sur des données en vie réelle confirment cette diminution – avec néanmoins une efficacité contre les formes graves qui reste à un niveau élevé ».
Quel pataquès !

Danemark Europe Finlande Monde Norvège Suède