Meurthe et Moselle
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Covid-19 : prise en charge des SDF à Nancy

Le Gouvernement a prolongé de deux mois le dispositif de veille hivernale pour maintenir la prise en charge des personnes précaires et à la rue dans ce contexte sanitaire particulier.

a-la-rue
A la rue (Photo credit: Franco Folini via VisualHunt.com / CC BY-SA

En conséquence, en Meurthe-et-Moselle, toutes les places ouvertes au titre du plan hivernal demeurent mobilisées, soit 176 places dans le département.
À ce titre, le 115 est également maintenu.
Pour la ville de Nancy, le 19 mars 2020, Eric Freysselinard, Préfet de Meurthe-etMoselle, en lien avec la mairie et l’association Ars (Accueil et Réinsertion Sociale), a adopté des mesures de mise à l’abri dans le respect du confinement :
– la halte de nuit au 41, rue de Malzéville reste ouverte avec un système de 21 chambres individuelles ;
– possibilité d’aménager 10 lits supplémentaires en centre ville et une mobilisation complémentaire en périphérie de Nancy si besoin en respectant l’impératif de distanciation ;
– avec l’aide de la Croix Rouge, ouverture de 58 nouvelles places réservées, en cas de besoin, pour isoler des personnes à la rue atteintes du Covid-19 et ne nécessitant pas une hospitalisation.
– la maraude circule deux fois par jour et une fois par jour les week-ends. De plus, mise en place d’une équipe mobile santé-précarité, avec l’Ars et Médecins du Monde pour aller chaque mardi et samedi au devant des SDF qui resteraient à la rue.
En parallèle, des associations caritatives ont choisi de maintenir leur activité pour assurer une aide alimentaire à toute personne le nécessitant. Ainsi, la banque alimentaire est ouverte, de même que la soupe pour les sans-abris.
Les services de l’État et les associations continueront de mener sur le terrain un travail de pédagogie, de conviction et de fermeté pour conduire les personnes sans-domicile fixe à se confiner en intégrant une structure d’hébergement. Ce même travail sera réalisé à l’égard des personnes mendiant dans la rue mais possédant un logement.
Le Préfet, le Maire de Nancy et l’association Ars se sont entretenus le mardi 24 mars 2020 pour faire un point sur le dispositif établi. Ce dispositif sera réévalué chaque semaine pour s’adapter en tant que de besoin à l’évolution de la situation.

France,Grand Est,Lorraine,Meurthe et Moselle,