France

Immigrés et étrangers : les stats de l’Insee

Alors que le débat sur les immigrés et les étrangers revient en force dans la classe politique, l’Insee publie les principaux chiffres sur le thème de l’immigration. Avec des liens vers les études les plus récentes pour approfondir le sujet.

Fahim le jeune prodige des échec qui était menacé d'expulsion à sa sortie du service des étrangers de la Préfecture de Créteil où vient de lui être signifié sa prochaine régularisation... Photo credit: CG94 photos via Visualhunt.com / CC BY-NC-ND
Fahim le jeune prodige des échec qui était menacé d’expulsion à sa sortie du service des étrangers de la Préfecture de Créteil où vient de lui être signifié sa prochaine régularisation… Photo credit: CG94 photos via Visualhunt.com / CC BY-NC-ND

1. Combien y a-t-il d’immigrés ou d’étrangers en France ?

En 2018, 6,5 millions d’ immigrés vivent en France, soit 9,7 % de la population totale. 2,4 millions d’immigrés, soit 37 % d’entre eux, ont acquis la nationalité française.

La population étrangère vivant en France s’élève à 4,8 millions de personnes, soit 7,1 % de la population totale. Elle se compose de 4,1 millions d’immigrés n’ayant pas acquis la nationalité française et de 0,7 million de personnes nées en France de nationalité étrangère.

1,7 million de personnes sont nées de nationalité française à l’étranger. Avec les personnes immigrées (6,5 millions), au total, 8,2 millions de personnes vivant en France sont nées à l’étranger, soit 12,3 % de la population.

 

2. Où sont nés les immigrés vivant en France ?

En 2018, 46,1 % des immigrés vivant en France sont nés en Afrique. 33,5 % sont nés en Europe. Les pays de naissance les plus fréquents des immigrés sont l’Algérie (13,0 %), le Maroc (11,9 %), le Portugal (9,2 %), la Tunisie (4,4 %), l’Italie (4,3 %), la Turquie (3,8 %) et l’Espagne (3,7 %). La moitié des immigrés sont originaires d’un de ces sept pays (50,3 %).

3. Où sont nés les immigrés arrivés en France en 2017 ?

En 2017, 261 700 immigrés sont arrivés en France. Parmi eux, 36,8 % des immigrés arrivés en France en 2017 sont nés en Afrique et 35 % sont nés en Europe. Les immigrés arrivés en France en 2017 sont plus souvent nés au Maroc (8,6 %), en Algérie (7,6 %), en Italie (4,5 %), au Royaume-Uni (3,7 %), en Espagne (3,5 %), en Tunisie (3,4 %), en Chine (3,2 %), en Roumanie (3,1 %) ou au Portugal (3,0 %).

Immigrés arrivés en France en 2017 selon leur continent de naissance

Entre 2006 et 2017, le nombre d’immigrés arrivés en France est passé de 193 400 à 261 700. Les sorties d’immigrés sont relativement modestes au regard de leurs entrées. En moyenne, quatre immigrés entrent sur le territoire lorsqu’un en sort. Il s’agit essentiellement d’étudiants étrangers quittant la France à la fin de leurs études, de départs à l’issue d’une période d’emploi de quelques années ou encore de retours au pays au moment de la retraite. Au total, le solde migratoire des immigrés a baissé légèrement entre 2006 (+ 164 000) et 2009 (+ 133 000) avant de croître pour atteindre + 188 000 personnes en 2015.

4. Comment évolue la population étrangère et immigrée en France ?

Photo d’illustration (DR)

La population immigrée en France progresse en effectif et en pourcentage de la population totale depuis 1946. Elle correspond à 9,7 % de la population vivant en France en 2018, contre 7,4 % en 1975 et 5 % en 1946.

La population étrangère vivant en France représente 7,1 % de la population totale en 2018, contre 6,5 % en 1975 et 4,4 % en 1946.

Jusqu’au milieu des années 1970, les flux d’immigration étaient majoritairement masculins, comblant les besoins de main-d’œuvre nés de la reconstruction d’après-guerre, puis de la période des Trente Glorieuses. En 1974, dans un contexte économique dégradé, un frein est mis à l’immigration de travail et l’immigration familiale se développe. Depuis cette date, la part des femmes dans les flux d’immigration est croissante, qu’il s’agisse de regroupement familial ou non. En 2018, 52 % des immigrés sont des femmes, contre 44 % en 1975 et 45 % en 1946.

Données et chiffres détaillés

 – Ensemble de chiffres clés sur les immigrés et descendants d’immigrés (origine géographique, niveau de diplôme, structure par âge, csp…) :

https://www.insee.fr/fr/statistiques?debut=0&idprec=4195806&theme=5&categorie=4

– Étrangers – Immigrés : pays de naissance et nationalités détaillés

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4197305

– Chiffres détaillés d’Eurostat, auxquels l’Insee contribue pour la France

https://ec.europa.eu/eurostat/statistics-explained/index.php/Migration_and_migrant_population_statistics/fr

 Travaux récents de l’Insee ou auxquels l’Insee a contribué

 – Article sur la fécondité des immigrés « La France a la plus forte fécondité d’Europe. Est-ce dû aux immigrées ? »

https://www.ined.fr/fr/publications/editions/population-et-societes/france-plus-forte-fecondite-europe-immigrees/

– Rapport de France stratégie sur « L’impact de l’immigration sur le marché du travail, les finances publiques et la croissance »

https://www.strategie.gouv.fr/publications/limpact-de-limmigration-marche-travail-finances-publiques-croissance

– Dossier Insee Références sur « Le rôle des origines dans la persistance des inégalités d’emploi et de salaire »

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4175267?sommaire=4182950

Insee Focus n°145 « En 2017, la moitié des personnes arrivées en France sont nées en Europe »

https://www.insee.fr/fr/statistiques/3716876

Insee Première n°1717 « L’insertion des immigrés, de l’arrivée en France au premier emploi »

https://www.insee.fr/fr/statistiques/3640742

– Fiche « Immigrés et descendants d’immigrés » dans l’édition 2018 de Insee Références France Portait Social

https://www.insee.fr/fr/statistiques/3646124?sommaire=3646226

Insee Première n°1634 « Être né en France d’un parent immigré »

https://www.insee.fr/fr/statistiques/2575541

Insee Première n°1524 « Les immigrés récemment arrivés en France »

https://www.insee.fr/fr/statistiques/1281393

France,