Pétition contre l’installation d’un mouchard dans les voitures !

L’Union européenne veut de rendre obligatoires les boîtes noires et les limiteurs de vitesse empêchant de dépasser la limitation de vitesse (LAVIA). La Ligue de Défense des Conducteurs s’y oppose et lance une pétition.

Une boite noire pour contrôler votre vitesse a posteriori
Une boite noire pour contrôler votre vitesse a posteriori

Le Conseil européen veut rendre obligatoire le contrôle permanent de notre vitesse dans l’ensemble des voitures neuves !
Le projet est  très avancé : il sera soumis au vote des députés européens en début d’année…soit dans quelques semaines !!!
Avec ce projet de loi, voilà ce que veulent faire précisément les technocrates de l’Union européenne :

1. Rendre obligatoire l’installation de « boîtes noires » dans toutes les voitures neuves, pour enregistrer en permanence l’ensemble des données du véhicule… à commencer par la vitesse.
Avec, à la clef, le risque d’un contrôle a posteriori de la vitesse que vous pratiquez par rapport aux panneaux de limitation de vitesse.
L’Union européenne a beau indiquer, pour l’instant, que les données ne seront utilisées que dans un but d’analyse, on sait bien qu’une fois que la technologie sera là, rien n’empêchera les États de l’utiliser pour nous fliquer et nous taxer! La preuve : le gouvernement français a déjà essayé, fin 2016, de mettre en place un système similaire.
Derrière ce projet de boîtes noires obligatoires, c’est donc bien un contrôle H24, avec une déferlante de PV et de retraits de points, qui nous attend !

Le LAVIA, c’est quoi?

2. Mais il y a plus grave encore : le projet de loi du Conseil européen prévoit également de rendre impossible la désactivation de « certains assistants de conduite », notamment les « assistants de vitesse intelligents ».
Or, derrière ce jargon technocratique se cache tout simplement à terme le LAVIA, c’est-à-dire le fameux limiteur de vitesse empêchant de dépasser la vitesse autorisée.
Un redoutable système que l’Union européenne essaie de rendre obligatoire depuis des années, et qui « bride » automatiquement la vitesse de la voiture par reconnaissance des panneaux ou par suivi GPS.
Alors qu’on sait aussi que l’infrastructure routière est en cause dans 40 % des accidents mortels, que seulement 16 % des accidents mortels sur autoroute sont causés par des excès de vitesse, et qu’un tiers des accidents ont une cause indéterminée….l’Europe décide tout bonnement d’incriminer, définitivement et sans retour en arrière possible, le facteur vitesse, méprisant totalement ces faits, les analyses de nombreux experts de la route et la liberté des citoyens.
C’est la laisse électronique ultime du conducteur : infantilisation maximale, liberté zéro !
Va-t-on accepter de sacrifier ainsi l’une de nos premières libertés, celle de se déplacer librement, au nom d’une soi-disant « sécurité » où des robots vous nous fliquer en permanence ?

La pétition

Il n’est pas encore trop tard pour s’opposer à ce redoutable projet : une pétition « Non au flicage permanent des conducteurs » demande aux députés européens de s’opposer à ce projet odieux, qui va surveiller les conducteurs en permanence, et priver l’ensemble des citoyens européens de leur liberté de se déplacer en toute indépendance.
Le droit de pétition est officiellement reconnu par l’Union européenne, et la commission qui examine les pétitions se réunit une fois par mois.
Il s’agit de lancer une campagne médiatique d’ampleur pour alerter le plus de monde possible de ce que manigance l’Union européenne

www.liguedesconducteurs.org
23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris
01.43.95.40.20